SOUTIEN À L’ACCUEIL SANITAIRE DES MIGRANTS EN ÎLE-DE-FRANCE


125copy

Vendredi 4 novembre, à l’aube, suite aux évacuations du camp de Stalingrad à Paris durant toute la semaine, 82 bus réquisitionnés par la préfecture de Police et la ville de Paris ont emmené environ 4000 migrants dans divers centres d’hébergement en Île-de-France.

Suite à la demande de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Val d’Oise, une équipe de Première Urgence Internationale a rejoint vendredi un des centres d’accueil situé au centre de de loisirs de Cergy-Pontoise dans le Val d’Oise. Les équipes étaient déjà intervenues en septembre 2015 dans ce centre suite à l’arrivée des réfugiés de Syrie et d’Irak. Sur place, l’ONG, s’est coordonnée avec les autres acteurs afin de préparer au mieux l’arrivée des 250 personnes.

L’équipe médicale de l’organisation, composée de deux médecins, d’une sage-femme, d’une psychologue et de plusieurs bénévoles, a dispensé toute l’après-midi des consultations afin de gérer les urgences et orienter les personnes vers les structures adéquates. Une trentaine de personne ont demandé une visite médicale et suite à des complications, une femme enceinte a été transportée aux urgences.

025Copy

Dans le centre de loisirs, les familles sont épuisées par des semaines de campement insalubre. Nombre d’entre elles sont à la recherche d’un peu de repos et de chaleur, pour pouvoir finalement fermer les yeux. Certains enfants souffrant du froid présentent des symptômes de fièvre et de bronchite.

Les personnes émettent des craintes par rapport à un avenir incertain : « Est-ce que mon enfant pourra avoir une éducation en France ? A partir de quand ? » demande Kathera, impatiente. Partie depuis 6 ans d’Afghanistan, avec son mari et ses deux filles, elle a traversé l’Iran, la Turquie, l’Italie, l’Allemagne. « Ma fille aime beaucoup le français » ajoute-t-elle. Sa fille de onze ans, parle 4 langues et aide le personnel présent en servant d’interprète pour les autres personnes.

Najib, lui vient de Somalie et a vécu en Italie, où il a eu son enfant, Imran, qui  fête aujourd’hui ses deux ans. « Ici, un ami a trouvé un emploi de conducteur. J’aimerais bien faire ça également »

Chacun cherche du réconfort, une oreille qui les écoute.

044copy

« Nous espérons que cette intervention aura une suite »

explique Florence Batori, responsable de la mission France.

Première Urgence Internationale intervient auprès des populations très précaires en France, dans les départements de la Seine Saint Denis et du Val de Marne par des actions de médiation sanitaire mais également les accompagne vers l’insertion par des ateliers sociolinguistiques.

 

 

 

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don