Mali

Contexte humanitaire

Au Mali, les crises humanitaires prolongées accentuées par les conflits armés, la pauvreté chronique et la récurrence de chocs climatiques aggravent les inégalités et exacerbent l’insécurité tout en conduisant à une déstabilisation des services de base, notamment dans les domaines de la santé et de la nutrition. Par conséquent, les populations ont un accès restreint aux services sociaux de base et une vulnérabilité accrue.

Ces dernières années, une inquiétante augmentation des incidents impliquant les groupes d’opposition armés radicaux ainsi que des attaques contre les personnels humanitaires a pu être observée, avec en corollaire une restriction des accès.

Avant la pandémie de COVID-19, qui a débuté au Mali le 25 mars 2020, sur 20 millions de personnes, 8,2 millions étaient touchées par la crise et 4,3 millions avaient besoin d’aide humanitaire. En octobre 2020, le pays comptait près de 332 957 personnes déplacées.

Chiffres clés

2013
Année d'implantation
de la mission
101
Personnel national
9
Personnel expatrié
239 952
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

De 1993 à 2002, Aide Médicale Internationale a apporté un soutien au système de santé dans la région de Kidal. En 2013, PU-AMI (devenue Première Urgence Internationale en 2015) a repris les activités initiées et a étendu son intervention à Kidal (cercle de Kidal, Tessalit et Abeibara), à Gao (Cercle d’Ansongo en 2014) et Mopti (cercle de Bankass et Bandiagara en 2019 et cercle de Mopti en 2020). Le bureau de la coordination est basé à Bamako et la plateforme logistique et pharmacie à Sévaré.

Première Urgence Internationale en action

En 2020, Première Urgence Internationale a mené cinq projets dans les régions de Kidal, Gao et Mopti. Les équipes ont poursuivi l’assistance dans le domaine de la santé-nutrition, la protection (soutien psychologique des survivants de violences basées sur le genre et certificats à la naissance) et l’intégration de nouveaux secteurs tels que l’eau, l’hygiène et l’assainissement, en intégrant une réponse spécifique à la crise de la COVID-19. La multiplication des mouvements de population a encouragé Première Urgence Internationale à se positionner au nord et au centre du pays comme un acteur clé en santé dans le cadre du mécanisme de réponse rapide.

L’ONG œuvre à l’amélioration de l’accès des populations à des soins médicaux et nutritionnels de qualité. Du fait de leur vulnérabilité, les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes déplacées sont les principaux bénéficiaires des activités mises en œuvre.

Une stratégie régionale relative au Sahel Central est également élaborée par Première Urgence Internationale en lien avec les missions Niger et Burkina Faso pour renforcer notre impact dans cette crise complexe.

Photos : © Aboubacar Traoré

La mission Mali en images

Nos partenaires

ECHO
USAID
Centre de Crise et de Soutien

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don