CRISE DES RÉFUGIÉS – Première Urgence Internationale aux côtés des premiers arrivés


Communiqué de presse – Quarante-sept réfugiés de Syrie et d’Irak sont arrivés ce mercredi en début d’après-midi à Cergy-Pontoise, dans le Val d’Oise. Les équipes de l’ONG humanitaire Première Urgence Internationale, présentes sur place, leur ont immédiatement fourni une prise en charge médicale.

Les équipes de Première Urgence Internationale ont rejoint dans la matinée l’île de loisirs de Cergy-Pontoise, dans le Val d’Oise. Sur place, elles se sont coordonnées avec les différents acteurs afin de préparer au mieux l’arrivée des premiers réfugiés. Partis hier soir de Munich, en Allemagne, ils étaient en effet quarante-sept, originaires d’Irak et de Syrie, à descendre du bus en ce début d’après-midi, au terme d’un long périple.

L’équipe médicale de Première Urgence Internationale, composée d’un médecin, d’une infirmière et d’une sage-femme, a dispensé tout au long de l’après-midi plusieurs consultations afin d’assurer aux nouveaux venus le suivi médical le plus adapté.

Hormis les soins prodigués, c’est aussi une oreille attentive que les réfugiés ont pu trouver auprès des membres de notre équipe. C’est le cas de Tarek par exemple, qui nous raconte son long voyage. Père de trois enfants – de 2, 3 et 9 ans -, lui et sa famille sont sur les routes depuis 2012. Ils ont cherché refuge aux quatre coins de la Syrie pendant près de trois ans, avant de se lancer sur la route de l’exode. Liban, Turquie, Grèce, Macédoine, Hongrie, Serbie, Allemagne… puis l’arrivée en France, ce matin. « Tout ce que je recherche, c’est une bonne éducation pour mes enfants », explique ce jeune assistant anesthésiste.

Autre témoignage, celui d’Ali. Lui aussi est arrivé aujourd’hui à Cergy avec sa famille. Nos équipes ont ausculté ses enfants, dont un bébé qui a tout juste deux mois.  Parti de Bagdad, en Irak, il ne supportait plus ni la pression des bombes, ni celle du couvre-feu. « C’était devenu invivable, nous confie-t-il. Je suis soulagé d’être enfin arrivé ».

« Des tranches de vie similaires, Première Urgence Internationale en rencontre quotidiennement. En Irak, en Syrie, où elle intervient depuis le début de la crise, mais aussi partout où son chemin croise la route de toutes ces personnes forcées par les conflits de quitter leur foyer, déclare Thierry Mauricet, Directeur Général de l’ONG. C’est le cas aujourd’hui en France, à Cergy, et nous continuerons à répondre présent à l’appel tant qu’il y aura ici des personnes déracinées qui ont besoin de notre aide ».

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don