Colombie

Contexte humanitaire

Les différentes crises humanitaires en Colombie, engendrées par des flux migratoires mixtes, le changement climatique et des décennies de conflits armés internes, ont affecté plus de 12 millions de personnes en 2022 – en particulier les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et les personnes âgées.

Malgré la signature d’un accord de paix entre les groupes armés irréguliers et le gouvernement colombien en 2016, une augmentation significative des violences a été constatée, y compris contre la population civile. Ainsi, près de 8 millions de personnes sont confinées ou déplacées à l’intérieur du pays.

Par ailleurs, 5 millions de Vénézuéliens ont fui vers les pays frontaliers en raison de la crise socio-économique et ont besoin d’assistance humanitaire. 2 millions d’entre eux ont l’intention de s’installer en Colombie, où ils sont confrontés, comme les Colombiens, à des phénomènes climatiques extrêmes tels que des inondations, des glissements de terrain et des tremblements de terre.

En conséquence, les dernières études montrent qu’en Colombie, 6 millions de personnes n’ont pas accès aux soins de santé, 7,3 millions souffrent d’insécurité alimentaire et 4,6 millions sont victimes de violations systémiques de leurs droits humains.

Chiffres clés

2019
Année d'implantation
de la mission
102
Personnel national
7
Personnel expatrié
69 752
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Depuis 2019, Première Urgence Internationale mobilise ses équipes pour répondre aux besoins urgents des Vénézuéliens exilés ou installés en Colombie, ainsi que des Colombiens vivant dans les territoires affectés par les conflits.

L’ONG mène ses opérations à Arauca et Norte de Santander, près de la frontière vénézuélienne, ainsi qu’à Casanare et Santander, plus près de Bogota. Ainsi, Première Urgence Internationale s’est concentrée sur la fourniture de services de santé et de santé mentale de premier niveau aux Vénézuéliens et aux Colombiens qui ne peuvent accéder au système de santé national en raison de leur statut migratoire ou de l’absence totale de prestataires de services publics.

À cet égard, Première Urgence Internationale est intervenue pour réduire ce fossé, étant la seule organisation liée à la santé disponible dans ces régions.

Première Urgence Internationale en action

En Colombie, Première Urgence Internationale travaille en consortium avec d’autres organisations humanitaires pour apporter une réponse globale aux besoins des populations affectées.

Les programmes mis en œuvre visent à garantir l’accès des populations migrantes à des soins médicaux de qualité, ainsi qu’à un soutien psychosocial, quelle que soit leur nationalité, en se concentrant sur celles qui n’ont pas accès au système de santé national. Pour répondre à ces besoins, des équipes permanentes et mobiles interviennent sur les routes de caminantes de Pamplona-Bucaramanga (Norte de Santander et Santander) et Paz de Ariporo-Yopal (Casanare). Le soutien comprend également une sensibilisation aux risques de protection que les migrants peuvent rencontrer, ainsi qu’aux services disponibles le long de la route jusqu’à Bogota. Première Urgence Internationale travaille en partenariat avec Solidarités International, qui fournit des repas chauds et un abri temporaire.

Dans les régions d’Arauca et de Norte de Santander, contrôlées par des groupes de guérilla, Première Urgence Internationale offre des soins de santé primaires, y compris la distribution de médicaments pour traiter les infections et les maladies non transmissibles telles que le diabète et l’hypertension ; des services de santé reproductive et sexuelle, y compris le planning familial et l’interruption de grossesse ; ainsi que des services de santé mentale et un soutien psychosocial dans cinq points dispensaires pour les personnes qui ne peuvent pas accéder au système de santé national, notamment les Vénézuéliens ou les Colombiens en situation irrégulière qui n’ont jamais eu la chance d’obtenir une assurance maladie du gouvernement.

 

La mission Colombie en images

Nos partenaires

ECHO
BPRM

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don