Tchad

Contexte humanitaire

Bien que considéré comme un îlot de stabilité dans la région, en 2020, le Tchad est toujours fortement impacté par les fragilités des pays frontaliers : les attaques des groupes armés, les conflits du lac Tchad à l’ouest et ceux entre les éleveurs et les cultivateurs à l’est. En subissant de plein fouet le réchauffement climatique, le pays fait face à des sécheresses et inondations régulières qui entretiennent l’insuffisance des ressources naturelles. La situation sanitaire est aggravée par la faiblesse du réseau de soins, tant en qualité qu’en quantité et par l’accès limité à l’eau potable et à l’assainissement. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 2 millions de personnes sont affectées par les urgences sanitaires et on comptait 4 000 cas de COVID-19 fin 2020.

Ces crises interconnectées enfoncent le pays dans l’insécurité alimentaire, la malnutrition ainsi que dans les urgences sanitaires, tout en multipliant les mouvements de populations. Selon OCHA, 298 803 personnes sont en situation de déplacement dans la province du Lac. 4,3 millions de personnes, dont 51% de femmes, ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence et de soutien pour renforcer leurs moyens d’existence et un demi-million d’enfants souffrent de malnutrition.

Chiffres clés

2004
Année d'implantation
de la mission
106
Personnel national
7
Personnel expatrié
270 966
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Première Urgence Internationale est présente au Tchad depuis 2004, où elle s’est déployée auprès des réfugiés soudanais fuyant le Darfour ainsi qu’aux côtés des populations hôtes tchadiennes.

Depuis, l’ONG a développé des réponses en sécurité alimentaire et en relance économique. Toutefois, depuis 2016, c’est la santé et la nutrition qui sont au cœur des interventions de Première Urgence Internationale au Tchad. L’ONG est déployée dans les départements de l’Assoungha et du Ouara à l’est du pays (région du Ouaddaï).  Depuis 2020, elle accompagne le district sanitaire d’Abéché dans la prévention et la lutte contre la malnutrition.

Première Urgence Internationale en action

Première Urgence Internationale est le principal acteur humanitaire de la prise en charge de la malnutrition dans la région du Ouaddaï. L’ONG y mène des projets multisectoriels en santé et nutrition en urgence et sur le long terme. Tous ces projets visent à renforcer le système de santé, à former les communautés au dépistage de la malnutrition et à la promotion des bonnes pratiques d’hygiène.

En 2020, elle a mené, en consortium avec Care, un projet pour améliorer la santé des femmes, des enfants et des adolescents dans l’Assoungha et le Ouara. Dans ce dernier département, Première Urgence Internationale a contribué à améliorer les indicateurs nutritionnels en consortium avec l’ONG BASE (Bureau d’Appui Santé et Environnement). Enfin, dans la ville d’Abéché, l’ONG a mis en place un projet visant à réduire l’impact de la COVID-19 à travers des mesures de prévention, de protection et de renforcement de la résilience des communautés.

Photos : © Frédéric Noy

La mission Tchad en images

Nos partenaires

Centre de Crise et de Soutien
Expertise France

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don