Libye

Contexte humanitaire

Depuis la révolution de 2011, qui a mis fin au règne de Mouammar Kadhafi après plus de quarante ans de pouvoir, la Libye fait face à une instabilité politique qui a mué depuis 2014 en de multiples et constants affrontements armés.

Cette situation de guerre civile a fortement impacté les conditions de vie d’une grande partie de la population libyenne et réduit de jour en jour l’accès de cette dernière aux services essentiels dont la santé.

Un conflit généralisé à toute la Libye

Le conflit et plus globalement l’insécurité généralisée sur de larges parties du territoire a conduit à des déplacements forcés, accentuant d’autant la vulnérabilité des plus fragiles, parmi lesquels nombre de femmes, d’enfants et de personnes âgées.

Tous ceux qui étaient dépendants économiquement du système de redistribution étatisé, mis en place sous le régime de Kadhafi, se retrouvent désormais en difficulté pour satisfaire leurs besoins de base.

Chiffres clés

2017
Année d'implantation
de la mission
14
Personnel national
4
Personnel expatrié
9937
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

En Libye, les ruptures d’approvisionnement en médicaments et le personnel en sous-effectif impactent fortement le bon fonctionnement des structures de santé primaires.

Cette situation entraîne une augmentation significative des complications médicales et un déficit de prise en charge des maladies chroniques.

La Libye sur la route des réfugiés

De plus, la Libye est un lieu de passage important pour les réfugiés, demandeurs d’asile et migrants vivants dans des situations précaires d’hygiène et de santé. Victimes de discriminations et d’exploitation, ils risquent tous les jours leur vie en tentant de traverser la mer Méditerranée.

Face à cette situation humanitaire, Première Urgence Internationale intervient à Benghazi en Libye pour venir en aide aux populations vulnérables.

Première Urgence Internationale en action

En s’appuyant sur des évaluations réalisées en partenariat avec LAPS, une ONG locale dans la région de Benghazi, Première Urgence Internationale a identifié une situation extrêmement préoccupante en termes d’accès aux soins et de troubles psychosociaux, et un déficit prouvé de couverture de ces besoins par les acteurs locaux et internationaux.

Benghazi est actuellement un des points les plus sensibles de Libye, en raison du nombre de personnes affectées par les déplacements de population et les combats en cours.

Première Urgence Internationale développe, depuis janvier 2017, un programme de clinique mobile dans les sites de déplacés de Benghazi et ses alentours.

Le projet vise :

  • à améliorer l’accès aux soins grâce à des interventions de soutien psychosocial et de santé mentale dans les sites de déplacement,
  • à renforcer la prévention et l’information en matière sanitaire
  • à mettre en place un système de veille et d’alerte précoce afin d’augmenter les capacités de réponse aux urgences

Nos partenaires

ECHO

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivitée accrue.
Faire un don