Sénégal

Contexte humanitaire

Malgré les efforts consentis en matière de santé, notamment via le Plan National de Développement Sanitaire, nombre de territoires au Sénégal pâtissent encore du déficit de structures adaptées et fonctionnelles à même de permettre un accès à des soins de qualité à l’ensemble de la population.

Sans constituer un théâtre de crise humanitaire intense, le pays fait face à des défis immenses pour assurer la satisfaction des besoins essentiels de tous, dans un environnement où la pression sur les ressources s’accroît à mesure que la démographie croît et que le développement du pays s’opère. Dans ce contexte, l’accompagnement et le soutien aux initiatives favorisant l’accès à des soins de qualité dans les zones les plus marginalisées doit rester une préoccupation constante.

Chiffres clés

2012
Année d'implantation
de la mission
18
Personnel national
0
Personnel expatrié
22 500
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Première Urgence Internationale est présente au Sénégal depuis 2012, date à partir de laquelle elle a commencé à soutenir la Maison Médicale de Wassadou (MMW), située à 60km au sud-est de Tambacounda, soit une zone extrêmement éloignée du poumon économique du pays que constitue Dakar. Ce soutien fait suite à une demande émise par la structure elle-même et Première Urgence Internationale qui la soutenait préalablement, en raison des difficultés rencontrées au début des années 2010 qui menaçaient jusqu’à l’existence même de la structure. Implantée dans une région très isolée, la MMW couvre un bassin de population d’environ 20 000 personnes mais n’assurait plus que     1 000 à 1 500 consultations par an.

Ainsi, au moment de la reprise en 2012, l’enjeu primordial de la mission était de restaurer au plus vite la fonctionnalité de la structure, afin d’assurer une prise en charge sanitaire durable et de qualité des populations. Cet objectif a été atteint puisque la fréquentation a augmenté toutes ces dernières années, dépassant largement les résultats atteints dans les meilleures années de fonctionnement. Aujourd’hui, la structure réalise plus de 10 000 consultations par an.

Première Urgence Internationale en action

Au-delà de ces opérations de restauration du plateau technique, de renforcement des protocoles de soins et des actions menées en termes de sensibilisation et de promotion de la santé, Première Urgence Internationale s’est attachée à améliorer et pérenniser le modèle économique de la structure. Un travail considérable a été réalisé entre 2012 et 2015 en vue d’optimiser le fonctionnement de la structure et d’identifier les opportunités économiques à même d’assurer son autonomie à long terme.

Cette ambition a pu être réalisée grâce au soutien de la Fondation Pierre Fabre qui a accompagné la structure et Première Urgence Internationale dans cette phase de transition. En 2016, Première Urgence Internationale a obtenu un soutien pluriannuel de la part de la Fondation américaine AFLK qu’elle investira dans une perspective d’investissement et d’autonomisation de la MMW. C’est ce nouveau défi qui permettra à la structure d’offrir sur le long terme et de manière pérenne une offre de soins complète aux populations de la région.

 

La mission en images

L'actualité de la mission

Nos partenaires

AFLK (America friends of Le Korsa)

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivitée accrue.
Faire un don