Irak

Contexte humanitaire

Depuis 2013, les combats au nord de la Syrie ont causé des déplacements massifs de population vers la région voisine du Kurdistan irakien. 241 000 Syriens se sont réfugiés dans cette région, dont 42 % dans le seul gouvernorat de Dohuk (chiffres MSF).

Dans le reste du pays, des centaines de milliers de personnes se sont enfuies des provinces de l’Anbar et du Ninewa, afin d’échapper à l’Etat Islamique, et se sont regroupées dans la région autonome du Kurdistan, à Bagdad et dans les provinces du sud. Ces mouvements de population aggravent la crise économique et exacerbent les tensions confessionnelles entre chiites au pouvoir et sunnites.

Chiffres clés

1997
Année d'implantation
de la mission
150
Personnel national
25
Personnel expatrié
80 000
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Première Urgence Internationale agit en Irak depuis 1997 : les premières activités mises en œuvre étaient destinées à venir en aide à une population sous pression de l’embargo international.

En 2013, la mission a ouvert un bureau au Kurdistan irakien afin de répondre aux besoins générés par la crise syrienne. L’action a ensuite été étendue à un camp de réfugiés syriens, ainsi qu’à deux camps de déplacés irakiens dans le nord du pays, dans lesquels l’ONG prend en charge les infrastructures de santé et d’hygiène. Première Urgence Internationale assure la gestion des services publics d’assainissement du camp de déplacés de Bardarash, dont les habitants ont fui Mossoul et les villages périphériques contrôlés par l’organisation Etat Islamique. L’intervention concerne également les populations déplacées et réfugiées vivant en dehors des camps.

Depuis 2016, Première Urgence Internationale se concentre sur les régions du nord, où le nombre de déplacés et de réfugiés est grandissant. Néanmoins, l’ONG souhaite également déployer son intervention dans le sud du pays en 2017 pour venir en aide aux populations déplacées dans la région de l’Anbar.

Première Urgence Internationale en action

L’objectif de Première Urgence Internationale en Irak est de fournir une réponse humanitaire aux besoins engendrés par les mouvements de population –déplacés, réfugiés et retournés qui se sont installés au Kurdistan irakien et dans la région centrale de l’Irak. Les équipes interviennent également auprès des populations hôtes lorsque la pression sur les ressources disponibles devient insoutenable.

Première Urgence Internationale continue d’assurer les soins de santé primaire, ses activités en eau, hygiène et assainissement ainsi que le renforcement des moyens de subsistance. Un programme de soutien psychologique a été mis en place, à la fois par la mise en place de cliniques mobiles de santé mentale et par l’organisation d’activités psycho-sociales dans les camps. Grâce à ses cliniques mobiles, l’ONG conserve une capacité de réponse rapide aux urgences et aux mouvements massifs de population.

Photos : © Livia Saavedra

La mission en images

Nos partenaires

Fondation Sanofi Espoir
ECHO
USAID
Tulipe
UNHCR
Centre de Crise et de Soutien
OCHA
Agence Française du Développement
Région PACA
Organisation Mondiale de la Santé
BPRM

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don