Irak

Contexte humanitaire

Depuis 2013, les combats au nord de la Syrie ont causé des déplacements massifs de population vers la région voisine du Kurdistan irakien. 241 000 Syriens se sont réfugiés dans cette région, dont 42 % dans le seul gouvernorat de Dohuk (chiffres MSF). Dans le reste du pays, des centaines de milliers de personnes se sont enfuies des provinces de l’Anbar et du Ninewa, afin d’échapper à Daech, et se sont regroupées dans la région autonome du Kurdistan, à Bagdad et dans les provinces du sud. Ainsi, le pays compte aujourd’hui un total de 1 400 000 déplacés internes selon l’UNHCR (chiffres de décembre 2015). Ces mouvements de population, causés principalement par l’expansion de Daech, aggravent la crise économique et exacerbent les tensions confessionnelles entre chiites au pouvoir et sunnites. Dans ces conditions, les gouvernements – irakiens et de la région autonome du Kurdistan – et les populations hôtes ont les plus grandes difficultés à subvenir aux besoins primaires des populations déplacées et réfugiées.

Chiffres clés

1997
Année d'implantation
de la mission
150
Personnel national
25
Personnel expatrié
80 000
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Première Urgence Internationale agit en Irak depuis 1997 : les premières activités mises en œuvre étaient destinées à venir en aide à une population sous pression de l’embargo international. Avec le lancement de son programme multisectoriel « My Village, My Home » en 2009, Première Urgence Internationale a travaillé à l’amélioration de l’accès à l’eau et l’assainissement et aux moyens de subsistance.
En 2013, la mission a ouvert un bureau au Kurdistan irakien afin de répondre aux besoins générés par la crise syrienne. Nos équipes ont, dès août 2014, étendu leur action à deux camps de déplacés irakiens, ainsi qu’aux populations déplacées et réfugiées vivant en dehors des camps.
Au sud, Première Urgence Internationale a élargi son champ d’opération en soutenant les personnes déplacées et retournées à Bagdad et le long de l’axe Kerbala-Najaf, améliorant les conditions de vie des ménages, l’accès aux soins et les possibilités d’emploi.

Première Urgence Internationale en action

L’objectif de Première Urgence Internationale en Irak est de fournir une réponse humanitaire aux besoins engendrés par les mouvements de population – ménages déplacés, réfugiés et retournés qui se sont installés tant au Kurdistan irakien que dans la région centrale de l’Irak, mais aussi populations hôtes lorsque la pression sur les ressources disponibles devient insoutenable. Compte tenu de l’ampleur de la crise et des besoins observés, la mission Irak met l’accent sur des interventions sectorielles multiples et développe autant que possible une approche intégrée, tout en conservant la santé comme point central de notre intervention. En 2015-2016, Première Urgence Internationale continue d’assurer les soins de santé primaire dans ces trois camps d’intervention et dans les zones urbaines à forte concentration de déplacés et réfugiés. En complément, là où les besoins s’en font ressentir et où les autres acteurs humanitaires manquent, la mission prolongera ou développera ses activités EHA (Eau, Hygiène et Assainissement), s’efforcera d’offrir un appui psychosocial et de proposer une solution de plus long terme en cherchant à autonomiser les populations affectées, via le renforcement des moyens de subsistance. Enfin, et notamment grâce à ses cliniques mobiles et ses stocks de contingences, Première Urgence Internationale conservera une capacité de réponse rapide aux urgences et aux mouvements massifs de population.

La mission en images

Nos partenaires

Fondation Sanofi Espoir
ECHO
USAID
Tulipe
UNCHR
Centre de Crise et de Soutien
OCHA
Agence Française du Développement
Région PACA
Organisation Mondiale de la Santé
BPRM

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivitée accrue.
Faire un don