Liban

Contexte humanitaire

Depuis le début de la crise syrienne en avril 2011, selon les estimations de l’ONU, 6,7 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays, tandis que 6,6 millions de réfugiés ont été enregistrés dans les pays voisins fin 2020. Au Liban, une personne sur quatre est un réfugié. La pression sur le gouvernement libanais et la population locale est donc très élevée.

Le Liban traverse en 2020 une grave crise économique, sociale et politique mais aussi sanitaire. L’économie a été gravement touchée depuis la crise financière mondiale de 2008 et depuis mars 2013, le pays connaît un blocage important en termes de fonctionnement institutionnel et se noie dans une crise politique de longue durée. La situation sécuritaire est critique avec la présence de nombreux groupes armés de diverses factions et le débordement du conflit armé syrien au Liban. En octobre 2019 a lieu la « Révolution » suite aux protestations massives de la population contre un gouvernement qu’elle qualifie de corrompu. Après la crise financière, la crise économique a conduit à une crise politique.

En 2020, la pandémie de COVID-19 a fortement touché le Liban avec des difficultés majeures de la part du gouvernement pour faire face et contenir la propagation de la maladie. En août de la même année, une explosion de nitrate d’ammonium s’est produite dans le port de Beyrouth, détruisant environ 300 000 habitations, tuant près de 200 personnes et blessant des milliers de personnes dans la capitale.

Chiffres clés

1996
Année d'implantation
de la mission
168
Personnel national
7
Personnel expatrié
195 525
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Afin de fournir une assistance vitale aux populations les plus vulnérables touchées par les différentes crises, Première Urgence Internationale a développé une approche régionale, avec une présence opérationnelle en Syrie, au Liban et en Irak. Le Liban est le deuxième pays d’accueil des réfugiés syriens avec 865 334 réfugiés enregistrés en décembre 2020 pour une population globale de moins de 4,5 millions d’habitants.

Première Urgence Internationale développe au niveau national une approche intégrée auprès des réfugiés syriens et palestiniens et de la population hôte libanaise. L’approche intégrée est une approche opérationnelle innovante développée et mise en œuvre par Première Urgence Internationale. Cette méthode vise à identifier et comprendre l’ensemble des besoins des personnes touchées par une crise. Elle a pour objectif de mieux cibler les actions prioritaires pour stabiliser puis améliorer la situation des groupes les plus vulnérables, et d’assurer la coordination de l’ensemble des acteurs sur le terrain. Elle permet de prendre en compte toutes les dimensions d’une problématique, afin de proposer une combinaison de solutions efficientes et efficaces qui auront un impact fort et durable pour les populations.

La mission assiste également les Palestiniens réfugiés de Syrie, souvent oubliés de l’aide internationale. Cette intervention vise à réduire les tensions entre communautés et à apporter une aide aux populations locales vulnérables affectées par l’afflux massif de réfugiés. Les équipes mettent ainsi en place des programmes à forte composante communautaire en protection, santé, sécurité alimentaire, et construction et réhabilitation.

Première Urgence Internationale en action

Première Urgence Internationale met actuellement en œuvre un large éventail d’activités dans une logique d’approche intégrée, liées à la santé, à la protection, aux abris et aux moyens de subsistance. Les projets sont mis en œuvre dans les gouvernorats du Akkar, du Nord, de Beyrouth, du Mont-Liban, du Sud et de Nabatieh. L’ONG opère depuis une base dans le Akkar et une à Saïda. La coordination se situe, elle, dans la capitale du pays.

L’objectif pour Première Urgence Internationale, au travers de son action en santé, est de contribuer à réduire les barrières économiques et redonner accès aux soins de santé primaires à tous les habitants vulnérables du Liban. L’accès aux soins de santé primaires est sécurisé grâce à la mise en place d’une tarification unique forfaitaire, appelée le Flat Fee Model (FFM). Première Urgence Internationale a convenu avec ses partenaires : les centres de santé primaires privés et publics du Liban, de mettre en place un tarif forfaitaire et unique pour les patients (3000 livres libanaises pour une consultation médicale, soit environ 2 dollars au taux officiel) et subventionner ce qui n’est pas couvert par cette contribution individuelle. Les actions de Première Urgence Internationale en santé accordent une attention spécifique à la cohésion sociale entre les populations hôtes et déplacées dans le pays ainsi qu’aux personnes en situation de handicap, le FFM étant accessible à tous, qu’on soit Libanais, Palestinien ou Syrien.
Des activités liées à la réhabilitation d’abris sont également menées pour les rénover aux normes minimales, et une aide monétaire d’urgence est déployée pour aider les ménages les plus vulnérables à payer leur loyer et ainsi éviter les expulsions.
En outre, Première Urgence Internationale se penche sur les questions de protection en offrant aux populations réfugiées et aux autres populations vulnérables du Liban un accès significatif à des services de santé de qualité et en améliorant le bien-être des personnes bénéficiant de services de santé mentale et de soutien psychosocial, ou en effectuant des référencements vers des partenaires spécialisés.

Afin de répondre aux vulnérabilités aggravées par la pandémie de COVID-19, l’ONG adapte ses activités et met en place de nouveaux projets.

La mission Liban en images

Photos du Liban : © Alexis Fogel (sur cette page) et © Edouard Elias (sur l’encart « La mission en images »)

Nos partenaires

Fondation de France
USAID
UNHCR
Centre de Crise et de Soutien
OCHA
Agence Française du Développement
Fondation Abbé Pierre
Madad

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don