« Zones sous coordination » : la stratégie des colons israéliens pour expulser les Palestiniens de leurs terres


[Infographie] En Cisjordanie, Première Urgence Internationale poursuit ses activités de protection pour défendre les droits des Palestiniens. Malgré l’épidémie de COVID-19, les violences des colons israéliens redoublent en territoire palestinien occupé, à travers une stratégie d’appropriation des terres. Explications en dessins.

Près de 700 000 colons résident illégalement dans des colonies israéliennes implantées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, en infraction du droit international. Les colons les plus violents attaquent régulièrement les Palestiniens, ciblant en particulier les communautés proches des colonies ou aux avant-postes, ainsi que les fermiers et les bédouins lorsque ceux-ci travaillent dans leurs champs ou amènent leur bétail en pâturage.

Ces attaques, extrêmement violentes et parfois meurtrières, sont souvent concentrées dans des mêmes zones, afin de décourager les Palestiniens à s’en approcher. L’armée israélienne (la seule force armée permise dans ces zones) ferme les yeux sur la violence des colons, voire, dans certains cas, y participe.

Limiter l’accès des fermiers à leurs propres terres

Lors d’attaques répétées ciblant les fermiers palestiniens, plutôt que d’investiguer et arrêter les coupables, l’armée israélienne limite l’accès des fermiers à leurs terres. Ces « zones sous coordination » deviennent inaccessibles à leurs propriétaires sauf pendant quelques jours par an, lors des périodes de semis et de récolte des arbres fruitiers, notamment les oliviers. Les colons, par contre, peuvent continuer d’y entrer sans permission et de vandaliser les arbres fruitiers et récoltes, empêchant les fermiers de tirer profit de leurs récoltes. Lorsque ceux-ci sont contraints d’abandonner l’agriculture comme moyen de subsistance, les colons s’accaparent leurs terres, afin d’y ériger de nouvelles colonies ou avant-postes.

La violence des colons a redoublé ces dernières années et, plus récemment, ces dernières semaines, tirant avantage des restrictions imposées aux Palestiniens dû à la pandémie du virus COVID-19.

Alors que la période de semis débute, les équipes de Première Urgence Internationale craignent une nouvelle vague d’attaques par les colons, afin d’empêcher ou de décourager les fermiers palestiniens de cultiver leurs terres.

Infographie sur la stratégie des colons israéliens pour expulser les Palestiniens de leurs terres

La stratégie des colons israéliens pour expulser les Palestiniens de leurs terres

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don