Yémen : « Ma famille et moi avons désormais accès à des soins de santé gratuits et de qualité »


Ces derniers mois, Première Urgence Internationale a mené un programme de réhabilitation et modernisation de structures de santé dans le gouvernorat d’Hodeidah, au nord-ouest du Yémen. Suite à ces activités, plus de 16 000 civils ont eu accès à des services de santé et de nutrition gratuitement, dans des infrastructures modernisées et sécurisées.

Première Urgence Internationale donne l'accès gratuit aux services de santé et de nutrition au Yémen

Au Yémen, la situation sanitaire et humanitaire reste extrêmement inquiétante. Les cinq années de conflit, qui se poursuit aujourd’hui, ont épuisé et mis en danger des millions de civils : 75% des habitants dépendent aujourd’hui de l’aide humanitaire. L’insécurité alimentaire et la malnutrition chronique sévère sont les principales conséquences de cette situation d’urgence.

Première Urgence Internationale intervient au Yémen sur plusieurs types de projets : santé et nutrition (déploiement de structures de santé, mise à disposition de main d’œuvre), eau, hygiène et assainissement (réhabilitation d’infrastructures), et sécurité alimentaire (distributions de colis alimentaire aux familles les plus démunies).

Dans le gouvernorat de Hodeidah, l’ONG soutient par exemple trois établissements de santé. Entre octobre 2019 et février 2020, plus de 16 000 personnes ont eu accès à des services de santé et de nutrition gratuitement.

« Les soins et les paniers alimentaires nous ont sauvés »

Ahmed Yahya Qaderi, 32 ans, est un père de famille yéménite. Le manque d’opportunités économiques et une période de chômage longue durée a rendu son foyer (7 personnes) très vulnérable économiquement. En octobre 2019, il apprend grâce à l’un de ses voisins la possibilité de bénéficier gratuitement des services de santé et de nutrition de Première Urgence Internationale. Ahmed Yahya Qaderi amène alors sa fille Fatima, souffrant de malnutrition sévère, en consultation auprès des médecins de l’ONG. Après la confirmation du diagnostic, la petite Fatima a pu suivre un traitement menant à sa guérison un mois plus tard. La famille a pu bénéficier également d’un panier de nourriture chaque mois durant 6 mois, afin d’améliorer l’état nutritionnel de tous les membres du foyer, et permettant la stabilisation de l’état de santé de Fatima.

Première Urgence Internationale donne l'accès gratuit aux services de santé et de nutrition au YémenLe père de Fatima a exprimé sa reconnaissance aux équipes médicales. « Grâce à Première Urgence Internationale, ma fille a pu accéder gratuitement aux services de santé essentiels. Ces soins, et les paniers alimentaires mensuels gratuits, nous ont sauvés, en particulier dans le contexte actuel. »

« Avant, il n’y avait pas de services de soins dans ce centre »

Saleh Yussef Ali, 45 ans, est lui aussi père de famille et a 4 enfants. Pendant l’hiver 2019, alors qu’il gagne un petit salaire de travailleur occasionnel, il apprend par ses voisins que le centre de santé d’Al Mansuriyah s’est nettement amélioré et propose désormais des soins de qualité, grâce à l’intervention de Première Urgence Internationale. Peu de temps après, en février, le père de famille tombe malade d’une fièvre sévère. Il décide alors de se rendre avec son fils, malade également, au centre de santé d’Al Mansuriyah. Sur place, il est reçu par un médecin qui lui diagnostique le paludisme et lui prescrit gratuitement des médicaments. Son fils, également examiné par le médecin, est diagnostiqué en état de malnutrition aiguë sévère et est pris en charge immédiatement par les équipes de Première Urgence Internationale.

Quelques semaines plus tard, le père de famille emmène son épouse enceinte en consultation. Elle est touchée par une inflammation. Examinée par une sage-femme, la femme de Saleh Yussef Ali reçoit alors des médicaments, des vitamines et des conseils pour une bonne alimentation pendant sa grossesse.

Le père de famille explique avoir noté des changements dans la qualité et l’accès au centre de soins : « Avant l’intervention de Première Urgence Internationale, il n’y avait pas de services de soins dans ce centre de proximité, ni de médicaments. Le bâtiment était abandonné et sale. Si l’un des membres de ma famille était malade, je devais rejoindre un autre centre, plus éloigné. J’aurais eu du mal à trouver suffisamment d’argent pour payer le transport, les services de santé et les médicaments. Grâce à l’intervention de Première Urgence Internationale, ma famille et moi avons désormais accès à des services de santé accessibles et gratuits à Al Mansouriyah, où nous sommes traités avec respect.»

Plus de 16 000 bénéficiaires ont eu gratuitement accès aux services de santé et de nutrition au Yémen

Au total, entre octobre 2019 et février 2020, 16 196 personnes ont été accueillies et prises en charge dans les trois centres de soins soutenus par Première Urgence Internationale dans le gouvernorat de Hodeidah. Les réhabilitations et améliorations de ces centres permettent donc l’accès à des services de santé et de nutrition de qualité aux populations locales.

Toutes ces activités ont été mises en place par Première Urgence Internationale grâce au soutien financier de l’Office des États-Unis pour l’assistance humanitaire (USAID/OFDA).

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don