Venir en aide aux Syriens de Hama


IMG_1033_C3A Al-Salamyah, dans le gouvernorat de Hama en Syrie, un centre de santé a ouvert ses portes le 8 mai dernier. Ce projet de réhabilitation soutenu par Première Urgence Internationale répond à un besoin crucial dans une région où de nombreuses personnes déplacées trouvent refuge et dans laquelle les infrastructures de soin ne fonctionnent que partiellement.

« L’endroit est stratégique », assure Emmanuel Tronc, chef de mission Syrie. En effet, l’établissement de soin se situe entre les groupes armés d’opposition à l’ouest et l’Etat islamique à l’est. Il a ouvert en mai dernier à Al-Salamyah, à 45 km de la ville de Homs, dans une zone contrôlée par le gouvernement. Depuis 2013, les 35 000 familles originaires de Al-Salamyah sont régulièrement ciblées par les attaques des différents groupes d’opposition. Néanmoins, la ville est devenue un refuge pour plus de 120 000 personnes déplacées venant de l’est du gouvernorat de Hama. Les infrastructures existantes sont surchargées par cet afflux de population, en particulier les services de santé qui ne peuvent plus gérer l’ensemble des besoins. Pour répondre à cette situation, Première Urgence Internationale, en collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien (SARC) et en partenariat avec le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne  (ECHO) et le Bureau d’assistance aux catastrophes à l’étranger (OFDA) a lancé un projet en 2014. Son objectif : apporter aux populations de la région, hôtes, réfugiées et personnes retournées un accès aux soins de santé primaires en réhabilitant le centre de santé primaire de Al-Salamyah tenu par le Croissant-Rouge arabe syrien (SARC).

Un centre de soin et de veille sanitaire

Après une année de travaux, l’établissement est opérationnel. Première Urgence Internationale appuie le fonctionnement de la structure par un soutien financier ainsi que par l’approvisionnement en médicaments. Le centre de santé offre notamment des soins materno-infantiles aux mères et à leurs enfants, des consultations en pédiatrie et des soins dentaires. Ainsi chaque mois, environ 2 700 personnes vont bénéficier de consultations effectuées par l’équipe médicale soutenue par Première Urgence Internationale.

Grâce au soutien de l’équipe de Première Urgence Internationale, la clinique deviendra un site du système d’alerte et d’intervention rapide (EWARS), système développé conjointement avec le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il permettra aux acteurs de la santé d’analyser les données sanitaires de la région et de suivre les évolutions pour mieux informer et planifier.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don