« La protection doit prévenir toute atteinte envers les personnes »


Les équipes de Première Urgence Internationale mènent de nombreuses activités de protection au Moyen-Orient. Mais que signifie ce terme ? Explications de Suad Shehaded, responsable de la protection sociale en Jordanie.

Suad Shehaded travaille pour Première Urgence Internationale depuis août 2016 en tant que responsable de la protection sociale en Jordanie. Elle est âgée de 26 ans et a obtenu un master en santé publique.

Pouvez-vous expliquer ce qu’est la protection en quelques mots ?

On peut définir ce terme de différentes façons. La protection consiste à prévenir toute atteinte envers les personnes.

La définition institutionnelle dit que « la protection englobe toutes une jeune femme qui travaille pour notre ONGles activités visant à assurer le respect des droits des individus selon les lois et des codes internationaux » (selon la définition du Comité International de la Croix Rouge). Les activités de protection peuvent être effectuées par des ONG. L’objectif de Première Urgence Internationale est de veiller à ce que les droits de l’Homme soient respectés et reconnus. Par exemple, en Jordanie, le projet de « Veille en protection »  répond aux besoins des populations déplacées pour faciliter leur accès aux services et à l’aide humanitaire.

A Première Urgence Internationale, notre approche nous permet de cibler les réfugiés les plus vulnérables.

Pourquoi la protection est-elle si importante en Jordanie ?

La Jordanie est l’un des premiers pays d’accueil pour les réfugiés syriens, ils sont environ 655 000 réfugiés enregistrés et leurs conditions de vie s’y sont détériorées. C’est pourquoi, notre projet se concentre essentiellement autour de la protection. Notre intervention comporte trois étapes. Tout d’abord, il y a l’identification. Nous listons les différentes difficultés que rencontrent les réfugiés en termes de protection. Nous essayons ensuite d’y répondre. Si le panel des différents services proposés par nos équipes ne peuvent pas satisfaire les différents besoins des personnes, nous les référons à d’autres ONG locales ou internationales à même d’y répondre. Après cela vient le processus de suivi pour s’assurer que le service a bien été délivré et bien reçu par le bénéficiaire.

Il y a différentes formes d’assistance en matière de protection. Par exemple, nous apportons un soutien aux réfugiés en leur expliquant la procédure à suivre en détails pour obtenir ou renouveler les documents officiels manquants et nous les orientons vers la structure. Si cela est nécessaire, nous leur apportons un soutien financier pour la procédure de demande de ces documents. L’un des objectifs clés est de leur faciliter l’accès à des documents officiels ainsi qu’à d’autres services.

Sur le terrain, nous avons identifié différentes problématiques liées à la protection : les cas de mariages forcés chez les mineurs, le travail des enfants, les enfants qui ne vont plus à l’école et les enfants sans certificat de naissance, les personnes sans permis de travail, des familles sans ressources.

Première Urgence Internationale a mis en place des sessions de sensibilisation sur l’importance de l’éducation, la prévention des mariages forcés, sur l’importance des documents officiels et sur les procédures à suivre pour les obtenir.

session de sensibilisation en Jordanie en protection

Une séance de sensibilisation

Quel est le rôle d’un responsable de la protection sociale ?

Première Urgence Internationale intervient dans quatre gouvernorats (Amman, Zarqa, Balqa et Madaba). Je suis basée à Amman, qui accueille la plus grande population de réfugiés syriens du pays. J’occupe la plupart de mon temps à suivre le déroulement des activités réalisées par l’équipe, à faire le lien avec les autres départements pour assurer la mise en œuvre des activités. Je rejoins souvent les équipes pour des visites sur le terrain, les sessions de discussions, les groupes de soutien, etc…

Je me rappelle d’une famille de sept personnes avec un nouveau-né et un enfant de deux ans qui n’avait pas de certificat de naissance. En plus de cela, les autres membres de la famille n’avaient pas de papiers d’identification. Nous avons élaboré un plan d’action avec la collaboration des assistants sociaux  et nous les avons orientés vers une ONG spécialisée dans ce domaine pour qu’ils suivent la procédure d’obtention des certificats de naissance. Nous avons également apporté un soutien financier afin qu’ils obtiennent les autres documents manquants.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivitée accrue.
Faire un don