LIBYE : LES NOUVELLES ACTIVITÉS EN SANTÉ PRIMAIRE À AL-KUFRA


Première Urgence Internationale a commencé ses activités en Libye en 2017. Depuis décembre dernier avec le soutien de la DG ECHO, l’ONG a étendu ses activités médicales dans le sud-est de la région d’Al-Kufra, une zone isolée à la frontière de l’Égypte, du Soudan et du Tchad. Depuis la guerre civile de 2014, le système de santé libyen, un pays de 6 millions d’habitants, a été sévèrement dégradé.

Dans le Sud de Al-Jawf en Libye

Sud de la ville Al-Jawf dans le district de Al-Kufrah © Première Urgence Internationale.

UNE INTERVENTION PRINCIPALEMENT ACCÈS SUR LA SANTÉ

Al-Kufra abrite environ 60 000 personnes vivant dans des villages dispersés. C’est une zone désertique, à plus de 1 000 km de Benghazi et des principales villes côtières. Ainsi, la population de cette ville a un accès limité aux services de santé. L’objectif de Première Urgence Internationale est de développer des activités médicales pour améliorer l’accès aux soins et la qualité des services. Pour cela, notre intervention est composée de 3 éléments:

  • Une équipe de santé mobile
  • Un réseau de relais communautaire
  • Un appui technique à deux centres de santé primaire

De plus, à Al-Kufra, une partie de la population est confrontée à une discrimination dans l’accès aux soins de santé. En effet, le conflit entre les Arabes et les minorités non arabes maintient la communauté isolée et sans accès aux services de santé en dehors des zones délimitées.
« Je crois que notre mission en Libye a enregistré un nouveau succès dans la prise de contact avec les personnes les plus vulnérables au cœur du désert libyen », déclare Bashir Ben Amer, responsable de programme pour Première Urgence Internationale.

AMÉLIORER LE SERVICE DE SANTÉ PRIMAIRE GRÂCE A UNE ÉQUIPE DE SANTÉ MOBILE

Première Urgence Internationale a déployé une équipe de santé mobile composée d’un médecin, d’une infirmière, d’un agent de soutien psychosocial et d’un professionnel de la santé communautaire. Cette équipe fournit des soins de santé primaires à Al-Kufra. Elle réalise donc des consultations de médecine générale, de santé sexuelle et de la reproduction pour les et des séances de soutien psychosocial. En plus des soins médicaux, l’équipe propose des séances de sensibilisation aux bonnes pratiques de santé et d’hygiène.

L’équipe a effectué des évaluations dans toute la ville de Al-Kufra afin d’identifier les lieux les plus prioritaires pour se déployer. Elle a évalué les services de santé disponibles, leur état et la vulnérabilité de la population. Depuis décembre, l’équipe mobile de santé est déployée dans six lieux différents où elle dispense des consultations médicales une fois par semaine.
Parallèlement à ces activités, l’équipe mobile continue de mener des évaluations supplémentaires. De ce fait, elle pourra étendre sa réponse humanitaire aux populations les plus vulnérables.

MISE EN PLACE D’ACTIVITÉS COMMUNAUTAIRES

Afin de faciliter et d’optimiser le travail de l’équipe mobile de santé, l’ONG mettra en place, en février 2020, un réseau d’agents de santé communautaire. Au moins dix personnes feront partie de ce réseau. Les travailleurs seront des bénévoles de leurs propres communautés. Ainsi, ils aideront à mobiliser la communauté, à sensibiliser aux pratiques d’hygiène et de santé et à effectuer des activités de dépistage et de référencement.
Le rôle du volontaire sera essentiel dans une région comme Kufra, où les moyens de transport sont limités et où les distances peuvent être importantes. Une fois mis en place, le réseau va permettre de faciliter le suivi de certains patients. Il sera donc plus simple de suivre leur état de santé général et d’assurer une bonne observance au traitement prescrit.

FOURNIR UN SOUTIEN TECHNIQUE A DEUX ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

Les problèmes de santé les plus urgents sont liés au manque de ressources humaines, d’équipements et de médicaments. En effet, à la suite des événements de 2011 et des affrontements locaux qui ont suivi, de nombreux professionnels de santé (étrangers, ainsi que des Libyens des villes côtières) ont quitté la région. Ainsi, les ressources pour l’entretien et le fonctionnement des établissements ont diminué.
L’objectif de l’intervention de Première Urgence Internationale est de renforcer le système de santé local afin de réduire sa dépendance vis-à-vis des appuis extérieurs. Cela nécessite donc une approche à plus long terme. De plus, elle est hautement engageante car elle requière la participation des communautés, des dirigeants locaux et des autorités.

Parallèlement aux consultations médicales, l’équipe mobile de Première Urgence Internationale travaillera avec les responsables de ces deux centres de santé. Des formations sur mesure seront dispensées, ce qui renforcera ainsi les capacités du personnel de santé. Mais aussi, la gestion quotidienne de chaque centre en termes d’enregistrement des patients et de gestion des pharmacies, par exemple.

LES PREMIERS RETOURS DE L’INTERVENTION EN SANTÉ PRIMAIRE À AL-KUFRA

Activités en santé primaire à Al-Kufra
Premier patient de Première Urgence Internationale le 15/12/19 à Al-Kufra © Première Urgence Internationale.

Depuis l’ouverture de la mission à Al-Kufra en décembre 2019, les équipes de Première Urgence Internationale ont déjà traité plus de 600 patients.
Par ailleurs, les activités de l’ONG comprennent également des consultations psychosocial, ainsi que l’identification et la prise en charge des victimes de violence basée sur le genre.
Ainsi, la gravité des besoins humanitaires associée à l’absence de réponse humanitaire sont les facteurs clés qui motivent les interventions de Première Urgence Internationale.
« L’ouverture de la mission d’Al-Kufra est le résultat de deux années de travail acharné à tous les niveaux », explique Bashir Ben Amer.

Ce projet a été réalisé avec le soutien de la Commission Européenne – Protection civile et opérations d’aide humanitaire européennes (DG Echo).

Vous pouvez supporter les actions en Libye de Première Urgence Internationale en vous engageant ou en faisant un don. 94% des dons sont alloués à nos missions sur le terrain. De plus, cela vous donne droit à une réduction d’impôt de 75% du montant de votre don. Au-delà de 530€, la réduction va jusqu’à 66%.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don