Le Nigeria en passe de devenir une crise sans précédent


La crise qui frappe actuellement le Nigeria vient d’être déclarée crise de niveau 3 par les Nations Unies. En raison du conflit avec Boko Haram plus de 6 millions de personnes sont actuellement menacées sévèrement par la faim.

Article Nigeria 2

6,3 millions de personnes vivent actuellement en situation d’insécurité alimentaire sévère au Nigeria, Niger, Tchad et Cameroun. 4,4 millions d’entre eux sont concentrés au Nigeria et dans certaines zones du nord-est, déjà plus de 65 000 personnes vivent en situation de famine. Dans certaines zones de l’État de Borno, le taux de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans dépasse même les 50 %. Cette situation n’est pas sans rappeler la crise qui a frappé la Somalie en 2011 et pourrait probablement être d’une ampleur et d’une gravité encore plus importante.

Sur place, le conflit, et les opérations militaires en cours empêchent l’accès des populations aux terres agricoles, rivières et lacs, les marchés ont été fermés et les moyens de transports interdits privant la population des seuls moyens de subsistance dans la région. De même, le conflit fragilise fortement le contexte sécuritaire rendant difficile l’aide aux personnes dans le besoin par les organisations humanitaires.

On constate également que la mortalité infantile est en forte augmentation, malgré un manque de données sur le sujet, les premiers chiffres sont alarmants. L’eau de mauvaise qualité et la forte densité de population inquiètent également les organisations qui constatent un fort risque d’épidémies. Des cas de polio, choléra et rougeole ont déjà été constatés.

Face à cette situation, les ONGs dont Première Urgence Internationale se mobilisent pour pouvoir venir en aide aux personnes les plus vulnérables. Faute de fonds supplémentaires, elles ne seront pas en mesure de répondre à l’urgence, y compris dans les zones accessibles, c’est pourquoi elles font appel à la mobilisation de la communauté internationale.

Pour le seul Nigeria, plus de 140 millions de dollars (USD) sont nécessaires d’ici la fin de l’année 2016 pour pouvoir fournir aux populations civiles nourritures, eau, logement et sécurité mais les associations présentent sur place peinent pour le moment à collecter les fonds suffisants permettant d’intensifier leurs activités.

Carte_redrose_Nigeria_PUI

Première Urgence Internationale intervient déjà auprès de la population dans la ville de Maiduguri où 1,8 millions de déplacés sont venus doubler la population de la ville. Des actions de sécurité alimentaire sont mises en place, notamment un programme de carte électronique chargée d’un montant qui peut être utilisé chez 15 commerçants partenaires permettant aux bénéficiaire d’accéder à une liste définie de denrées alimentaires.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don