Israël-Palestine : agir pour empêcher une nouvelle annexion


Tribune publiée sur liberation.fr — À partir du 1er juillet, le gouvernement israélien veut procéder à l’annexion d’une nouvelle partie de la Cisjordanie. Une décision unilatérale illégale au regard du droit international, face à laquelle la France et l’Union européenne doivent agir. Nous, ONG de défense des droits de l’homme, de solidarité internationale, d’éducation populaire et organisations syndicales, exigeons de la part de nos représentants un courage politique et des mesures restrictives à la hauteur de la gravité de cette menace.

Argument de campagne de Benyamin Nétanyahou depuis plusieurs années, l’annexion formelle et unilatérale d’une grande partie de la Cisjordanie occupée semble à présent imminente.

Cette violation flagrante du droit international sonne le glas de la solution à deux États et enterre le droit à l’autodétermination du peuple palestinien, sous les yeux passifs de la communauté internationale. En plus d’aggraver la situation des droits humains de centaines de milliers de personnes, l’annexion israélienne représente un dangereux précédent pour les relations internationales, et ce dans le voisinage européen direct.

La France, l’UE, et d’autres pays membres se sont pour le moment contentés d’avertissements auprès des autorités israéliennes, mais sans résultats. Le Premier ministre israélien, secondé par son nouvel allié Benny Gantz et conforté par le « Plan Trump », est déterminé à assumer jusqu’au bout de son projet du « Grand Israël ».

Lire la suite de la tribune sur Libération.fr

Les signataires

Association des universitaires pour le respect du droit international en Palestine (AURDIP)
Association France Palestine Solidarité (AFPS)
Association « Pour Jérusalem »
Association pour le Jumelage entre les camps de réfugiés palestiniens et les villes françaises (AJPF)
Avaaz
CCFD-Terre Solidaire
CFDT-Confédération française démocratique du travail
CGT-Confédération Générale du Travail
Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine
Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR-PO)
CRID-Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
Enfance Réseau Monde / Services (ERM-S)
Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR)
FIDH-Fédération Internationale des droits de l’Homme, dont ses membres Al Haq, Al Mezan Centre for Human Rights, Cairo Institute for Human Rights Studies, Palestinian Centre for Human Rights
FSU – Fédération syndicale unitaire
Générations Solidaires
Groupe d’Amitié Islamo Chrétienne (GAIC)
La Cimade
Ligue de l’Enseignement
Ligue des droits de l’Homme
Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)
Mouvement de la Paix
Mouvement International de la Réconciliation – France
Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN)
One Justice
Pax Christi France
Plateforme des ONG françaises pour la Palestine
Première Urgence Internationale
REF – Réseau Euromed France
Association Démocratique des Tunisiens en France (ADTF)
ritimo
Solidarité Laïque
Union des Tunisiens pour l’Action Citoyenne (UTAC)
Union Juive Française pour la Paix (UJFP)
Union syndicale Solidaires
Zembra Echo

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don