Explosions au Liban : Nos équipes se mobilisent en urgence


Les explosions massives et meurtrières qui ont soufflé le port de Beyrouth mardi 4 août ont des conséquences dramatiques pour les populations du Liban, déjà touchées par de multiples crises. Première Urgence Internationale fait partie de la réponse immédiate et mobilise toutes ses équipes et ressources pour aider à relever la capitale meurtrie.

© Première Urgence Internationale – Beyrouth, 5 août 2020.

Mardi 4 août, 18h10. Une double explosion en provenance du port secoue Beyrouth et ses alentours. La cause est probablement un accident : un bâtiment industriel situé dans le port de la ville et contenant une cargaison de produits hautement inflammables a pris feu. D’après les autorités et la Croix-Rouge Libanaise, on compte pour l’instant au moins 137 victimes, environ 5 000 blessés, et des centaines de disparus (bilan provisoire au 6 août 2020).

Première Urgence Internationale réaffirme son entière solidarité et son soutien aux populations du Liban, aux côtés desquelles ses équipes sont mobilisées depuis plus de deux décennies.

Au moins 4 000 blessés et 300 000 personnes sans abri

La moitié de la ville de Beyrouth est endommagée. 3 hôpitaux font face à des dommages substantiels. Un entrepôt de médicaments situé à proximité du port est hautement endommagé et nécessite un déplacement des ressources entreposées. Sur les infrastructures civiles, le bilan est également très lourd : environ 300 000 personnes ont vu leur habitation détruite à cause de l’explosion.

Le drame de cette explosion et l’ampleur des dégâts causés dans la capitale libanaise représentent une nouvelle épreuve pour les habitants du pays, déjà fragilisés par de multiples crises. Depuis le jour de l’incident, les équipes de Première Urgence Internationale, qui ne déplorent aucun décès dû à l’explosion, mettent tout en œuvre pour assurer la continuité des opérations dans le pays – plus que jamais nécessaires – et intervenir en appui aux opérations d’urgence qui seront déployées dans les heures et les jours à venir.

Soins de santé et réhabilitation de logements

Depuis plus de deux décennies, les activités de Première Urgence Internationale au Liban comportent en effet un grand volet médical, avec notamment un projet visant à améliorer l’accès aux services de santé à toutes les populations du pays, Libanais, Syriens et Palestiniens, à travers un support technique et financier aux centres de santé primaire du pays.

Pour répondre aux conséquences de cet événement tragique, et alors que le Liban et le monde entier font encore face à la pandémie de COVID-19, Première Urgence Internationale mobilise tous ses moyens humains, logistiques et financiers pour fournir une réponse humanitaire rapide et adaptée à la situation.

  • Sur le terrain, des personnels de santé compétents sont mobilisés dès à présent pour participer aux interventions médicales menées en urgence dans les hôpitaux de la capitale ;
  • Les équipes spécialisées en réhabilitation d’abris seront mobilisées dans les prochaines heures et prochains jours pour réhabiliter des logements lorsque cela sera possible ;
  • Les équipes protection vont intervenir pour apporter un soutien social et économique de base, à travers des interventions monétaires notamment ;
  • Première Urgence Internationale continue également à soutenir les centres de santé partenaires pour garantir un accès aux soins de santé égalitaire aux habitants du pays.

Pour soutenir nos actions, faites un don en cliquant sur le lien suivant : https://bit.ly/31mJhww

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don