En Syrie, nous aidons les familles déplacées à retourner chez elles


Première Urgence Internationale intervient en Syrie pour fournir une aide humanitaire aux populations victimes du conflit, à travers une approche intégrée. L’ONG répond aux besoins des populations en eau, hygiène et assainissement, santé et soutien psychologique. Nous travaillons également à l’amélioration des conditions d’hébergement des personnes déplacées dans le pays.

Soutien humanitaire en Syrie

La ville d’Alep a été en première ligne du conflit pendant près de cinq ans, forçant sa population à fuir massivement, face à la destruction. Après l’accord de cessez-le-feu signé fin 2016, Première Urgence Internationale a obtenu l’autorisation de fournir un soutien humanitaire en Syrie auprès des populations dans plusieurs quartiers de la ville. Comme à  Az Ziebdiyeh, un quartier du sud-ouest d’Alep.

Réhabiliter les bâtiments

Bassem(1) est marié et père de six enfants. En 2013, il est contraint de quitter sa maison, d’abandonner son travail, et de retirer ses enfants de l’école. En effet, leur foyer familial se situait tout près de la ligne de front. Pendant cinq ans, Bassem et sa famille ont dû se déplacer ailleurs dans la ville. Pour gagner sa vie, le père a dû établir un petit commerce de revente de boissons et nourriture, avec un petit chariot.

Mi-2017, n’ayant plus les moyens de louer un appartement. Bassem et sa famille décidaient de retourner dans leur maison. Leur foyer familial avait subi de lourds dommages : plus de fenêtres, plus de portes, plus de canalisations, ni prises de courant ni câbles électriques… Plus rien de ce qui constituait auparavant leur foyer. Il ne restait que la structure du bâtiment, heureusement en bon état.

Bassem et sa famille ont été identifiés pour devenir bénéficiaires du programme de remise en état des logements. Grâce à Première Urgence Internationale, nous avons pu revenir vivre dans notre maison. Cela signifie beaucoup pour moi, qui ait grandi dans ce quartier”, souligne le père de famille.

Rétablir l’accès à l’éducation

Dans cette famille, quatre enfants en âge d’aller à l’école avaient été scolarisés avant l’intensification du conflit à Alep. Cependant, entre les déménagements, l’interruption des cours pour raisons de sécurité, et les conséquences psychologiques de ces conditions de vie perturbantes, ses enfants ont commencé à avoir des difficultés à apprendre. Au point d’être en risque accru d’échec et de décrochage scolaire.

Les équipes de Première Urgence Internationale ont observé ce phénomène chez de nombreux enfants déplacés de retour dans leurs villages, notamment à Az Ziebdiyeh. En collaboration avec le Ministère de l’Éducation. L’ONG a organisé des classes de rattrapage pour donner à ces enfants la place et l’attention nécessaire à leur retour à l’école.

Un soutien humanitaire en Syrie

Bassem – comme de nombreux autres Syriens déplacés de retour à Az Ziebdiyeh – a aussi retrouvé son épicerie complètement détruite. En effet, il n’y avait plus aucun meuble, ni stock de produits, et de lourds dommages à l’intérieur. Comme Bassem et sa famille bénéficiaient du soutien humanitaire en Syrie de Première Urgence Internationale, leurs revenus ne provenaient que de ce support, et du soutien de leurs proches et amis. La famille n’avait donc pas les moyens d’épargner ni investir pour réhabiliter l’épicerie et relancer l’activité.

En développant un nouveau business plan. Bassem a été sélectionné par Première Urgence Internationale pour être bénéficiaire du programme projet d’entreprise. Il a reçu une aide pour relancer son activité et rouvrir son épicerie. Ainsi, il a recommencé à gagner de l’argent afin de redevenir autosuffisant.
« Grâce à ce programme de subvention pour les petites entreprises, j’ai pu rouvrir mon épicerie. Désormais, je n’ai  plus besoin d’aide humanitaire, et mes revenus suffisent à subvenir aux besoins de toute ma famille. »

Deux ans après, Bassem et sa famille vivent toujours à Az Zebdiyeh. Aussi, ses quatre enfants sont de nouveau scolarisés. Et l’épicerie du père permet aujourd’hui d’employer d’autres personnes et créer de l’emploi dans le quartier. Permettant, donc, de générer des revenus et réduire la dépendance à l’assistance humanitaire.

(1) Pour des raisons de sécurité, le prénom a été modifié.

 

Pour soutenir nos actions en Syrie, vous pouvez faire un don. Vos dons sont les garants de notre liberté d’action, et nous permettent d’avoir une réactivité accrue.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don