Construire un abri pour les réfugiés en une journée


Une équipe de Première Urgence Internationale, accompagnée d’Aude Gueudry ingénieure et enseignante en développement durable, participaient vendredi dernier à un Hackathon sur la thématique « Now Shelter ». Cette journée, organisée par l’association Devinci FabLab du pôle universitaire Leonard de Vinci, à Courbevoie avait pour thème la création d’abris pour les réfugiés.

Les enjeux de la journée

Vendredi 23 novembre lors du Hackathon , 12 étudiants volontaires ont réfléchi par équipe à la construction d’un abri innovant pour des populations réfugiées. Une seule journée était impartie pour définir le contexte, réfléchir ensemble à un concept novateur, cibler les besoins et désigner le projet. Il fallait également réfléchir aux aspects techniques et aux différentes fonctionnalités de l’abri pour les réfugiés.

Chaque projet sera ensuite évalué selon les critères d’originalité, de faisabilité, et d’écoconception. L’équipe qui présentera le meilleur projet sera ensuite récompensée.

Définition du contexte et émergence des problématiques

Une fois les équipes formées, le « brainstorming » commence. Yoann et son équipe ont choisi de réfléchir à la construction d’un abri pour les réfugiés dans le désert subsaharien. Les problématiques relatives à l’accès à l’eau, à l’assainissement, et à la ventilation de l’abri émergent : « Quel seraient les fonctionnalités, et les indispensables pour un abri dans le désert ? Existe-t-il déjà des zones pourvues de ce type d’abri ? ».  Mauricio Tautiva, expert en eau, hygiène et assainissement et abris chez Première Urgence Internationale lui répond : « Oui bien-sûr cela existe déjà. Nous pouvons prendre pour exemple les tentes fournies dans le camp de Minawao au Cameroun pour répondre aux besoins des vagues de réfugiés nigérians. Dans cette zone, les températures sont très hautes, surtout lors de la saison sèche. Les abris doivent résister au vent qui peut souffler très fort et aux fortes intempéries. Il est donc important de réfléchir à une structure solide, notamment pour le toit. »

Yoann décide alors de mieux cibler les besoins de la population réfugiée en question. Il réfléchit aux spécificités de la construction de son abri : « Je pense que nous allons nous concentrer sur un abri modulable au cas où les réfugiés seraient contraints de rester plus longtemps dans le camp. Il faut que nous nous concentrions  davantage sur les caractéristiques et contraintes de l’abri. »

Réflexion sur la construction d'un abri pour les réfugiés

Axel et Reza définissent le concept de leur abri

L’heure des présentations

À la fin de la journée, chaque groupe dispose d’une dizaine de minutes pour présenter son projet.

Yoann et son équipe ont finalement construit un abri façonnable : « Il serait constitué d’une multitude de briques en plastique remplies de sable et imbriquées entre-elles pour former l’abri. Cette solution, serait pratique, transposable et légère. Elle permettrait également d’impliquer les bénéficiaires au processus de construction et d’utiliser des matériaux naturels pour le bâtir. »

Un autre groupe d’étudiants, Axel et Reza ont quant à eux réfléchi à une solution ergonomique et fonctionnelle. Il explique : « L’abri, en forme de cube disposerait d’une ficelle permettant son déploiement. À l’intérieur se trouveraient un lit, une douche, un espace cuisine, un système d’assainissement et de filtrage d’eau. » Le groupe a également pensé à un système d’éclairage extérieur, et de ventilation. Enfin, il offrirait la possibilité de combiner les cubes entre eux pour pouvoir accueillir davantage de personnes dans chaque foyer si besoin.

Après une journée intense pour ces élèves en École d’ingénieurs, le projet d’Axel et Reza a conquis le Jury avec leur abri innovant et facile à monter. Les deux camarades se sont vu attribuer le premier prix par les membres du De Vinci FabLab, une imprimante 3D !

 

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don