10 ONG internationales intervenant en Libye appellent l’Union Européenne et ses Etats membres à revoir en urgence leurs politiques migratoires alors que des vies sont en danger


Les membres du Forum des ONG internationales pour la Libye* sont extrêmement préoccupés par le coût en vies humaines des politiques migratoires européennes. Un changement des politiques actuelles qui encouragent et nourrissent un système de criminalisation et de détention des réfugiés et migrants, vers des politiques qui protègent les vies et la dignité des êtres-humains est indispensable.

La communauté humanitaire est témoin chaque jour de la souffrance des migrants et réfugiés en Libye, où ils sont de plus en plus exposés à des risques immédiats alors que la violence continue de déstabiliser le pays.

Malgré la situation fragile et instable de la Libye, le pays reste au centre des efforts de l’Union Européenne (UE) pour empêcher l’accès à ses côtes. Les violations des droits de l’homme et abus contre les migrants et réfugiés dans le pays sont largement démontrés et connus. Pourtant les politiques migratoires de l’UE et de ses Etats membres, notamment le soutien aux gardes côtes libyens, contribuent indirectement au renvoi des migrants et réfugiés qui risquent leurs vies durant leur traversée de la Méditerranée. Ils finissent alors détenus dans des conditions inhumaines avec des chances quasi nulles d’exercer leur droit de demander l’asile ou d’accéder à toute autre forme de protection internationale.

Les migrants et réfugiés, y compris les femmes et les enfants, sont sujets à des détentions arbitraires et illimitées en Libye. Les conditions de détention y sont abominables. Le manque d’accès à de l’eau potable, de la nourriture et des services médicaux ne cesse d’augmenter alors que la violence dans le pays s’intensifie.

La Libye n’est aujourd’hui pas un lieu sûr où les migrants et les réfugiés peuvent être renvoyés. La récente escalade des violences à Tripoli le prouve à nouveau. Les options d’évacuation et de réinstallation disponibles ne sont pas suffisantes pour mettre en sécurité et protéger ceux qui sont retenus dans les zones frappées par le conflit.

Les membres de l’INGO Forum et l’ensemble de la communauté humanitaire internationale ont une responsabilité morale de répondre à la crise aigüe qui affecte des milliers de migrants et réfugiés, afin de protéger leur vie, leur droit et leur dignité. Cependant, les politiques européennes contribuent à l’aggravation de la crise humanitaire et des droits de l’homme en Libye en facilitant indirectement le retour des migrants et réfugiés en détention. Les interventions humanitaires ne peuvent être utilisées pour légitimer le renvoi et refoulement vers la Libye. 23 May 2019

Le Forum des ONG internationales appelle les citoyens Européens et la société civile à continuer à faire entendre leurs voix, et exhorte les dirigeants européens à adopter des politiques migratoires en adéquation avec les standards humanitaires et le respect des droits humains. Un changement vers une approche fondée sur des principes fondamentaux est primordial si les Etats membres de l’UE veulent préserver leurs valeurs et le respect de la vie humaine.

  1. L’UE et ses Etats membres doivent urgemment revoir leur approche de la gestion de la migration et prioriser des politiques qui protègent les vies et la dignité des réfugiés et des migrants.
  2. L’UE et ses Etats membres doivent stopper d’indirectement soutenir le retour des réfugiés et migrants en Libye, un pays déchiré où les migrants et les réfugiés sont exposés à des situations terribles.
  3. Les Etats doivent s’engager à augmenter les places pour la réinstallation et permettre l’évacuation humanitaire d’urgence de ceux détenus dans des centres de détention vers des espaces sûrs hors de Libye, où leurs besoins médicaux et de protection peuvent être assurés.

Logo partenaires

* Le Forum des ONG internationales pour la Libye est un réseau indépendant et informel d’organisations non-gouvernementales internationales fournissant une assistance humanitaire aux populations les plus vulnérables en Libye, y compris les migrants et les réfugiés.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don