Sur le terrain avec la mission France à l’occasion de la journée de dépistage de la tuberculose


Fin mai, la mission France de Première Urgence Internationale, l’association Les Enfants du Canal et le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis étaient à Montreuil pour une opération de dépistage de la tuberculose auprès des populations d’origines roumaine et bulgare.

Cette maladie infectieuse, responsable d’1,5 million de morts à travers le monde en 2013, touche les poumons mais peut aussi s’étendre à d’autres organes. Cependant, grâce à un diagnostic précoce, cette infection peut malgré tout être traitée. Entre 2000 et 2013, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a constaté que près de 37 millions de vies avaient ainsi pu être sauvées.

L’insalubrité des sites occupés par les populations issues de la minorité Rom,  la promiscuité et la difficulté d’accès à l’hygiène et aux soins sont autant de facteurs propices au développement de maladies infectieuses, notamment la tuberculose. Consciente de cette réalité, Première Urgence Internationale intervient depuis 2012 dans les bidonvilles de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne en proposant des actions de médiation sanitaire et des séances de sensibilisation et d’éducation à la santé.  Associées aux séances de sensibilisation collective, des actions de dépistage systématique de tuberculose sont réalisées en partenariat avec l’équipe mobile de dépistage actif (EMDA) du Conseil Général du 93. L’objectif de ces actions co-construites est double : contribuer à la diminution de l’incidence de la tuberculose et améliorer le parcours de soin en proposant des orientations en aval.

Une opération en plusieurs étapes

Le 28 mai, les équipes de Première Urgence Internationale, du Conseil général de la Seine-Saint-Denis et de l’association des Enfants du Canal, se sont installées à l’entrée du site de Montreuil pour rencontrer les habitants. Les médiateurs sanitaires roumanophones,  infirmières et médecins ont proposé aux adultes de plus de 15 ans de passer une radio des poumons, examen de base au diagnostic de la tuberculose. Les plus jeunes ont pris rendez-vous pour effectuer une analyse de sang ou un Tubertest1.  Lucie Maisonneuve, infirmière pour la mission France de Première Urgence Internationale revient sur le dispositif mis en place : « Une opération comme celle-ci est précédée par un  travail  pédagogique et de prévention. Dans un premier temps, nous échangeons avec les habitants, nous répondons à leurs éventuelles questions et proposons des ateliers pour présenter la maladie, ses modes de transmissions, son traitement et surtout modifier les idées reçues et tabous sur la maladie. Puis, progressivement, nous leur proposons cette opération de dépistage et ses modalités pour évaluer leur potentielle adhésion

Grâce à un dialogue de sensibilisation et une relation de confiance établie entre la mission France de Première Urgence Internationale et les habitants du site, 43 adultes de plus de 15 ans ont passé une radio des poumons et 15 enfants ont procédé à des analyses complémentaires. Le résultat s’est finalement avéré très positif puisqu’aucun cas de tuberculose n’a été diagnostiqué.

Tubertest = test  pour rechercher une réaction d’hypersensibilité retardée à la tuberculine comme aide au dépistage d’une infection par un bacille tuberculeux ou comme contrôle pré ou post-vaccinal du vaccin BCG.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don