SÉISME EN AFGHANISTAN: PREMIÈRE URGENCE INTERNATIONALE ENVOIE DE L’AIDE EN URGENCE


Plus d’un millier de personnes sont mortes et près de 3 000 ont été blessées en Afghanistan après le séisme qui a frappé le sud-est du pays mercredi 22 juin. Retour sur l’intervention de Première Urgence Internationale sur place.

séisme en Afghanistan, intervention des équipes de Première Urgence Internationale

Les équipes de Première Urgence Internationale stabilisent un patient blessé par le séisme qui sera transféré dans un hôpital de Kaboul – © Première Urgence Internationale.

Il est 1H25 du matin en Afghanistan quand un séisme de magnitude 5,9 frappe la province de Paktika, tout près de la frontière avec le Pakistan. Fortes pluies, boue, collines escarpées et rocheuses, zone montagneuse… L’acheminement de l’aide humanitaire sur les lieux du tremblement de terre s’avère très difficile alors que le réseau téléphonique n’est pas disponible dans la majorité de la zone. Une première équipe de santé mobile de Première Urgence Internationale, accompagnée par trois infirmiers spécialisés en stabilisation traumatique, arrive à l’hôpital provincial de Paktika à 11H30, avant d’être redirigée dans le district de Barmal, une des zones les plus sinistrées, où elle ne pourra accéder qu’aux alentours de 15H30 à cause de l’état des routes. Elle y sera rejointe par une deuxième équipe de Première Urgence Internationale le jeudi 23 juin au matin.

séisme en Afghanistan, intervention des équipes de Première Urgence Internationale

Le séisme a entrainé des dégâts importants dans le district de Barmal où nos équipes se sont rendues – © Première Urgence Internationale.

Les besoins

Au cours des 48H passées sur place, Première Urgence Internationale est venue en aide à 263 Afghans, dont 109 femmes. Notre ONG était d’ailleurs l’une des seules ayant du personnel féminin, pouvant ainsi soigner des femmes. Si les besoins sanitaires sont pour l’instant dans l’ensemble couverts (tous les patients atteints de trauma ont été redirigés vers des hôpitaux provinciaux, régionaux et nationaux), les besoins en terme d’abris, d’aide alimentaire et de soutien psychosocial sont eux très importants. Autre inquiétude : l’éventuel déclenchement d’une épidémie de choléra sur la zone alors qu’un demi-million de cas de diarrhée aiguë et aqueuse ont déjà été signalés, selon bureau humanitaire de l’ONU (OCHA).

Le contexte

Ce tremblement de terre intervient dans un contexte humanitaire dramatique. Le nombre de personnes victimes d’insécurité alimentaire aiguë a bondi de neuf millions en huit mois en Afghanistan, ont indiqué les Nations Unies à la mi-mars. 24 millions de personnes ont désormais besoin d’une aide humanitaire, soit plus de la moitié de la population, contre 14 millions à la mi-2020 et 6,3 millions à la fin de 2019. Après la prise de pouvoir par les talibans le 15 août 2021, près de 9,5 milliards de dollars d’avoirs de la Banque centrale afghane ont été gelés par les États-Unis dans un pays où près de 75% du budget du gouvernement était financé par l’aide internationale: le système de santé ainsi que le système économique se sont ainsi largement effondrés avec le changement de gouvernance l’été dernier.

Première Urgence Internationale en Afghanistan :

Mission historique de Première Urgence Internationale, les équipes poursuivent leur engagement en Afghanistan depuis 1979 et se concentrent principalement aujourd’hui dans les régions de l’est et du sud-est, frontalières du Pakistan. Première Urgence Internationale intervient dans les provinces de Kabul, Kunar, Nangarhar, Laghman, Nuristan, Ghazni et Paktya pour répondre aux urgences et contribuer à l’amélioration du système de santé.

L’intervention de Première Urgence Internationale comprend un accès aux soins primaires à travers le renforcement d’établissements de santé déjà existants (réhabilitation du poste de premiers secours au centres de santé secondaires en passant par du soutien à l’hôpital provincial), ainsi que le déploiement de de soins de santé mobiles (intégrant la nutrition, l’accès à l’eau et à l’assainissement) afin de répondre aux besoins critiques des populations dans des zones reculées, difficiles d’accès. Les équipes apportent également un soutien psychologique aux populations et participent à la prise en charge des blessés de guerre.

 

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don