Etat de Borno : Nos équipes engagées dans la lutte contre l’insécurité alimentaire


Lutte contre l’insécurité alimentaire à Borno au Nigéria

Première Urgence Internationale est très impliquée dans la réponse à la crise humanitaire qui frappe actuellement le Nigeria et notamment la lutte contre la l’insécurité alimentaire. Depuis avril 2016, nos équipes interviennent à l’intérieur de la ville de Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno pour répondre aux besoins alimentaires urgents des populations les plus vulnérables.

En effet, les évaluations menées sur le terrain montrent que la sécurité alimentaire est la première priorité à traiter, tant pour les populations déplacées que pour les communautés hôtes. Si l’accès aux denrées alimentaires est la question la plus pressante pour la population touchée, en raison d’un important manque de moyens financiers, la disponibilité alimentaire reste relativement satisfaisante.

Un système de bons alimentaires électroniques

L’organisation a choisi de concentrer sa réponse sur Bolori II, une communauté d’accueil qui n’avait pas reçu beaucoup d’aide jusqu’alors. Avec le soutien de la DG ECHO et du CDCSPremière Urgence Internationale lutte contre l’insécurité alimentaire. L’association fournit une assistance alimentaire à une population ciblée par le biais d’un système de bons alimentaires électroniques*. Un diagnostic préliminaire de vulnérabilités est effectué en étroite collaboration avec l’ensemble de la communauté pour identifier quels sont les besoins et quels bénéficiaires doivent être ciblés en priorité. La nourriture disponible chez les commerçants partenaires peut ensuite être retirée par les bénéficiaires via des cartes électroniques. Ciblant les ménages les plus vulnérables, ce système leur permet d’avoir un meilleur accès à la nourriture disponible dans les magasins et les marchés environnants et de leur laisser le choix de ce qu’ils achètent.

lutte contre l'insécurité alimentaire  à Borno au Nigeria lutte contre l'insécurité alimentaire  à Borno au Nigeria

Au-delà de la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, Première Urgence Internationale a également développé un projet de soins de santé primaire via la mise ne place de cliniques mobiles et d’un centre de santé. En outre, afin d’atteindre les populations des zones nouvellement accessibles dans l’Etat de Borno, nos équipes prévoient l’organisation de distributions de denrées alimentaires et d’articles de base (y compris des structure d’abris d’urgence) à l’extérieur de la ville où les marchés ne sont plus fonctionnels.

Un lieu de stockage inter-organisation à Maiduguri

Enfin, pour répondre aux besoins de la communauté humanitaire d’accroître la capacité d’entreposage de matériel dans l’État de Borno, le cluster logistique** a travaillé avec Première Urgence Internationale à la mise en place d’un lieu de stockage inter-organisations à Maiduguri. Un site approprié a été identifié et un accord signé sur le terrain. Après quelques travaux de réhabilitation, l’installation est devenue opérationnelle le 14 décembre 2016 et Première Urgence Internationale s’est vu confier la gestion du site. L’ensemble des acteurs humanitaires présents sur place ont ainsi désormais accès gratuitement à cette zone de stockage gérée par l’organisation.

* Système conçu par RedRose

**Groupe sectoriel qui réunit l’ensemble des acteurs de la logistique opérationnelle qui facilitent le travail des partenaires humanitaires

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don