Liban : Un programme de relance économique pour les familles démunies


Première Urgence Internationale mobilise ses équipes pour soutenir les populations vulnérables du Liban, tant locales que réfugiées, et répondre aux besoins. L’ONG intervient par exemple via un programme de protection et moyens d’existence, pour aider les Libanais vulnérables et les Syriens déplacés à retrouver leur indépendance économique.

Programme de relance économique

Suzanne est une Libanaise de 38 ans, mère de 7 enfants. Elle vit avec sa famille dans une petite maison à Tal-Meaayan, dans le gouvernorat du Akkar. Son mari, chauffeur de bus, souffre d’une maladie qui l’empêche de travailler normalement et à temps complet. Jusqu’à maintenant, les revenus de la famille étaient très bas, inférieurs au niveau de vie moyen. Suzanne et son mari ne pouvaient pas pourvoir aux besoins fondamentaux de leurs enfants.

Suzanne est devenue bénéficiaire des programmes de Première Urgence Internationale, en s’enregistrant pour le programme d’assistance financière en espèces, que l’ONG fournit aux familles démunies pour éviter les risques d’expulsion de domicile. Les équipes de Première Urgence Internationale lui ont alors présenté le programme de relance économique et moyens d’existence, mis en place par l’ONG dans le cadre d’un projet plus large de protection.

« Mon rêve s’est réalisé : j’ai ma propre carrière ! »

Il y a quelques mois, Suzanne s’est inscrite à une formation de cuisine, dans l’espoir de réaliser son rêve de devenir chef cuisinière, pouvoir gagner sa vie, et ainsi subvenir aux besoins de sa famille. « Enfin, mon rêve s’est réalisé : j’ai démarré ma propre carrière ! »

La formation a permis à Suzanne de se fixer des objectifs. Elle a appris des choses et consolidé son savoir-faire à chaque session, aidant les autres membres, surpassant même les attentes des formateurs. À la fin de la formation, Suzanne a été sélectionnée pour un stage en restaurant. Elle a également reçu du matériel pour lui permettre de continuer la cuisine chez elle (cuisinière, mixeur… etc.). « Je suis tellement heureuse d’avoir pu aller si loin en cuisine ! Désormais, je suis prête à mettre en pratique ma passion. »

« Le mieux, c’était de pouvoir racheter des vêtements à mes enfants »

Petit à petit, Suzanne a été capable de réaliser nombre de biscuits et pâtisseries pour ses proches et ses voisins, permettant de donner de la visibilité à sa cuisine et de montrer la qualité de sa nourriture. Cela lui a permis de s’attirer davantage de clients, et donc davantage de revenus. « Le mieux, c’était de pouvoir enfin acheter à mes enfants de nouveaux vêtements, pour célébrer l’Aïd ! » 

Cette nouvelle source de revenus a également permis à Suzanne d’acheter des médicaments pour son mari, et de rembourser leurs dettes. « J’ai l’impression de m’être libérée d’un fardeau qui pesait depuis très longtemps ». Suzanne, maman à temps plein, est aujourd’hui également devenue une entrepreneuse qui a repris sa vie en main alors qu’elle ne croyait plus cela possible.

 

Ces activités ont été réalisées dans le cadre d’un projet financé par le Programme alimentaire mondial & la German Development Cooperation.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don