Liban : « Il est crucial de continuer les soins de santé, hors COVID-19 »


La pandémie actuelle ne doit pas éclipser les autres urgences et crises sanitaires auxquelles sont confrontées les personnes vulnérables. Au Liban, Première Urgence Internationale veille à apporter un soutien constant aux populations vulnérables et à leur faciliter l’accès aux services de base, malgré le stress et les contraintes liées au COVID-19.

continuer les soins de santé au Liban

Roukaya se rend au centre de santé avec l’un de ses enfants pour une consultation médicale. © Première Urgence Internationale – 2020.

Les équipes de Première Urgence Internationale au Liban ont rencontré Roukaya, 30 ans, mère de 2 enfants et enceinte de son troisième, arrivée au Liban il y a 8 ans. Elle vit à Wadi Khaled et travaille comme agricultrice avec son mari pour gagner sa vie et être capable de fournir à ses enfants nourriture, abri, santé et éducation.

À cause de la pandémie COVID-19, Roukaya a perdu son emploi et son mari ne pouvait plus travailler que 3 ou 4 jours par mois. Elle est devenue angoissée, car la situation financière de la famille leur empêchait de pouvoir vacciner leurs enfants contre les pathologies courantes. Elle était également effrayée que ses enfants puissent être infectés par ce nouveau virus. Elle est restée en quarantaine et a annulé toutes les activités de ses enfants, y compris les visites de routine chez le pédiatre et ses propres examens gynécologues mensuels.

Roukaya était aussi convaincue que la qualité du vaccin au centre de santé primaire était mauvaise et dangereuse pour ses enfants et pouvait entraîner des complications, elle a donc préféré consulter un pédiatre privé. Ses enfants ont manqué quatre vaccins principaux pendant la quarantaine et leur mère craignait qu’ils ne courent le risque de contracter le COVID-19.

Respecter le calendrier de vaccination

Roukaya a été identifié par les équipes de sensibilisation santé de Première Urgence Internationale, et inscrite au groupe de santé communautaire. Lors d’une séance de sensibilisation à distance sur le COVID-19, l’une des volontaires sensibilisation a informé sur les services soutenus par l’ONG dans le centre de soins de santé primaires et les mesures de sécurité prises par le personnel de santé pendant la pandémie.

La mère, inquiète pour ses 2 enfants et sa grossesse en cours, a exprimé ses inquiétudes et sa situation financière difficile. La volontaire sensibilisation en a profité pour clarifier avec elle, en privé, l’importance de respecter le calendrier de vaccination, lui a expliqué comment la vaccination est encadrée par le ministère de la Santé publique, et a souligné à quel point il est important de suivre un contrôle de grossesse de routine … Elle l’a également informée sur le faible coût des consultations de santé dans ces centres et l’a encouragée à prendre rendez-vous.

Grâce au soutien individuel de Première Urgence Internationale, Roukaya a surmonté sa peur. Elle a emmené ses enfants au centre de soins de santé primaires pour la vaccination et a pris un autre rendez-vous pour elle-même avec le gynécologue. Elle a appelé la bénévole de sensibilisation pour la remercier de son soutien et a exprimé son souhait d’assister à une autre séance de sensibilisation. « J’aurais aimé avoir votre soutien bien avant ! »

Ces activités ont été rendues possibles grâce au soutien du Fonds fiduciaire européen pour la crise syrienne (Fonds MADAD).

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don