Un entrepôt indispensable en République centrafricaine


IMG_2558_copyright3

Depuis 2014, Première Urgence Internationale gère à Bangui, en République centrafricaine, une plateforme de stockage financée par la DG ECHO dans laquelle des ONG et des organisations internationales entreposent du matériel et des équipements. Une plateforme devenue indispensable pour la communauté internationale.

A Bangui, la recherche d’un espace de stockage relève d’un véritable casse-tête pour les ONG et les organisations internationales qui interviennent dans cette zone géographique. Elles doivent à la fois considérer les aspects de sécurité car certains quartiers sont trop exposés aux exactions et aux potentiels pillages et en même temps trouver un lieu d’une taille suffisante. « A Bangui, de grandes parcelles ont été découpées par les autorités  pour en faire de petites habitations», explique Marlène Goudoffre qui a été responsable de l’entrepôt pendant plus de 6 mois en 2016 pour Première Urgence Internationale, « il est donc très compliqué de trouver un lieu ». C’est en 2014 que Première Urgence Internationale récupère un espace de stockage de grande capacité dans la ville. Avec ses 2 400 m2 de surface et son volume de 2 800 m3, le lieu est ouvert à d’autres structures. Première Urgence Internationale  assure la manutention, le stockage dans l’entrepôt et réalise chaque mois un inventaire physique de l’ensemble du stock.

Ainsi, Première Urgence Internationale et 14 partenaires, des ONG locales et internationales ainsi que des organisations internationales entreposent leur matériel et leur équipement nécessaires au bon fonctionnement de leurs programmes humanitaires. « En juin, une ONG a apporté en RCA deux containers de plus de 4m de hauteur pour un projet en eau, hygiène et assainissement. Il était impossible de les stocker ailleurs que dans cet entrepôt. Avec ce lieu, nous avons la capacité de répondre à de très gros besoins », raconte Marlène.

Un espace de stockage sécurisé

Des médicaments, du matériel de construction et des équipements agronomes sont soigneusement stockés dans l’entrepôt. Sa situation, dans un quartier sécurisé de la capitale, met à l’abri le matériel des potentiels pillages. Une société privée veille également au stock 24h sur 24. « En septembre 2015, de nombreuses ONG ont été pillées à Bangui. L’entrepôt, lui, n’a pas subi de dégâts », explique Marlène.

Devenues expertes dans la gestion d’un site de stockage à très grande échelle, les équipes de Première Urgence Internationale proposent de partager leurs connaissances avec leurs partenaires. Chaque trimestre, des ateliers de formation sont proposés aux magasiniers d’autres structures. « Il y a une véritable demande », explique Marlène, « en juillet dernier, nous avons eu 15 participants de 9 ONG différentes ». Première Urgence Internationale propose également de réaliser des audits des espaces de stockage et d’effectuer un plan d’action pour améliorer leur fonctionnement.

Aujourd’hui 60% de l’espace de l’entrepôt est occupé. Le lieu, qui contient des espaces ouverts et des lieux fermés, est encore disponible pour de potentiels partenaires.

 

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don