« Je ne m’attendais pas à une telle urgence humanitaire »


En décembre dernier, Première Urgence Internationale a envoyé le photographe Ilan Deutsch au Nigeria où les équipes interviennent depuis 2015.

Femmes victimes de Boko Haram_Diaporama_Nigeria

Le photographe s’est rendu dans la ville de Maiduguri au Nigeria pour rendre compte d’une situation qu’il juge dramatique : « Je connaissais le contexte mais je ne m’attendais pas à une telle urgence humanitaire ». Dans les centres de santé gérés par Première Urgence Internationale, Ilan a rencontré des femmes victimes de Boko Haram.

Des femmes victimes de Boko Haram

Ilan a photographié ces femmes victimes de Boko Haram. Certaines ont confié leurs histoires au photographe. Il nous parle de ces rencontres dans ce diaporama.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don