Consultant pour un projet de veille, coordination et réponse multisectorielle de dernier recours – Cameroun


Pays : Cameroun

Date de début : ASAP

Durée : 6 semaines

 

CONTEXTE GENERAL

Présente depuis 2008 au Cameroun, PUI s’est consacrée à la résolution des difficultés dans les secteurs de la sécurité alimentaire et de l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Les actions ciblent les réfugiés centrafricains installés à l’est du pays depuis 2006 (régions de l’Est et de l’Adamaoua) et les populations d’accueil. Les programmes ont évolué afin d’accompagner la progressive autonomie en sécurité alimentaire de ces populations réfugiées centrafricaines, la plupart souhaitant rester définitivement au Cameroun.

En 2021, Le projet RRM (Mécanisme de Réponse Rapide) financé par la DG ECHO, le CDCS et BHA, en consortium avec ACF, vise à apporter une réponse d’urgence en Abris, Articles ménagers Essentiels, Eau Hygiène Assainissement aux besoins des populations nouvellement déplacées suite à un choc. Une évaluation externe du RRM qui en est à sa 4ème année dans l’Extrême Nord est prévue en 2021.

Les présents termes de référence sont élaborés dans ce contexte, afin d’évaluer l’évolution du RRM de 2017 à nos jours.

 

OBJECTIF GENERAL

L’objectif global de cette évaluation est d’analyser les réalisations du projet RRM depuis 2017 jusqu’à ce jour et d’identifier des pistes d’évolution dans la mise en œuvre des activités du projet afin de tirer les conséquences qui permettront d’améliorer les prochaines interventions.

Des recommandations sont attendues concernant l’implication des partenaires dans le mécanisme (OSC, ONG, Agence des NU, groupes sectoriels, partenaires étatiques), et l’identification d’axes d’amélioration sur la qualité et l’efficience du mécanisme RRM en 2022.

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES

En interne (consortium) :

  • Faire un point sur l’évolution du RRM de 2017 à celui de 2021 et proposer des recommandations pour 2022.
  • Évaluer la mise en place des nouvelles activités du RRM 2021 (transferts monétaires, référencement protection, etc.) et proposer des recommandations pour 2022
  • Formuler des recommandations et des propositions opérationnelles concrètes à l’attention du consortium permettant une meilleure connaissance/appropriation du RRM par les parties prenantes pour une meilleure coordination ;
  • Formuler des recommandations et des propositions opérationnelles concrètes en vue du développement de la phase ultérieure et notamment :
    • Identifier les activités dont l’effet de levier est le plus important et cadrent le plus avec les besoins restants à couvrir ;
    • Evaluer le niveau d’appropriation communautaire (populations hôtes et réfugiés) des actions principales du projet et des facteurs contribuant / pouvant contribuer à cette appropriation ;
    • Evaluer la pertinence des seuils d’intervention du RRM (20 ménages actuellement) ;
    • Evaluer la pertinence du dernier recours ;
    • Identifier des effets inattendus, positifs et négatifs du projet ;

 

En externe :

  • Pour améliorer la coordination du RRM d’une part et donner des pistes de réflexion sur des projets post-urgence à développer par PUI dans les zones d’accueil continu des PDIs d’autre part, faire un point sur la coordination effective autour du mécanisme RRM à Kousseri/Maroua/Yaoundé autour des liens existants et potentiels noués avec :
    • Les autres partenaires d’urgence présents dans la zone (ONG)
    • Les agences des NU dont le PAM et IOM, avec qui un MoU a été signé,
    • l’UNHCR, UNICEF et OCHA,
    • Les projets pilotes du Nexus en cours de lancement dans les Mayo Tsanaga et Mayo Sava par d’autres acteurs des NU (Unicef, OIM, PAM,..)
    • Le Rapid Respond Fund, de CRS
    • Les services techniques déconcentrés de l’Etat
    • Les groupes sectoriels et l’intersecteur de Maroua et Yaoundé
  • Evaluer la mise en œuvre du transfert de compétences vers l’OSC CADEPI et notamment en termes d’appropriation des méthodes et outils déployés lors du projet.

 

BUDGET

Les modalités financières seront précisées lors de la signature du contrat.

 

Pour plus d’informations, merci de télécharger les Termes de Références.

 

Les propositions méthodologiques et financières, accompagnées du/des CV du ou des consultants et de leurs références, devront être envoyées à Première Urgence Internationale, au plus tard le dimanche 15 août 2021  par email aux adresses suivantes : [email protected], [email protected]

Date limite de réponse : Clôturé

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don