RCA – Enquête de faisabilité de l’introduction de la participation financière communautaire au financement de la santé


Sujet : Enquête de faisabilité de l’introduction de la participation financière communautaire au financement de la santé (recouvrement des couts) dans la préfecture de Ndélé, district Bamingui-Bangoran.

Lieu : RCA

Contexte de la consultance

Instaurée  depuis la crise en 2013,  la gratuité totale des soins est toujours en vigueur dans le district sanitaire de Bamingui Bangoran, malgré un décret du ministère de la santé datant du 15 février 2020 (les actes concernés seront décrits dans un autre décret),  établissant la gratuité ciblée pour les FEFA et les enfants de moins de 5 ans et les survivants/tes de VBG. Le système de gratuité ciblée, financé par les aides internationales et les ONG, suppose une participation des utilisateurs au financement du système de santé en dehors des exemptions et donc un système de recouvrement des couts géré par les associations communautaires.

Ainsi dans la préfecture de Bamingui-Bangoran, la mise en place du système de recouvrement des couts tout en conservant un système de gratuité ciblée, impliquant la participation des communautés au financement des formations sanitaires n’ont pas été mis en place pour diverses raisons, notamment politiques, économiques et logistiques. Le niveau d’enclavement de la zone reste jusqu’à maintenant très élevé, les approvisionnements en intrants médicaux restent très limités par des questions logistiques et des ruptures de stocks au niveau national, le niveau économique est quant à lui très bas.

La Mission PUI en RCA cherche donc à travers cette consultance à disposer d’éléments de décision orientant la stratégie et la chronologie de mise en œuvre du recouvrement des couts adaptés au contexte.

Ainsi les équipes PUI cherche à savoir quelles modalités rendront le financement de la santé par la communauté en complément du maintien d’un système de gratuité ciblée et de l’introduction de financement basé sur les performances réalisable et acceptable pour la population, en prenant en compte les contraintes logistiques de l’approvisionnement en médicaments essentiels.

Il sera aussi important de déterminer si  ce mode de financement va induire de nouvelles barrières importantes à l’accès aux soins notamment financière en raison d’un manque de moyens de subsistance, de mécanisme d’adaptation négatif à la crise, de pratiques de recours aux soins et de perception.

Objectif principal

L’objectif de la consultance est de proposer une stratégie réaliste et acceptable de participation financière communautaire, basée sur une évaluation de la situation (en particulier au niveau des ménages et des structures sanitaires) , du contexte, des contraintes, des opportunités et synergies possibles.

Objectifs Spécifiques

  • Effectuer une enquête de faisabilité de mise en œuvre de recouvrement des couts sur la préfecture de Ndélé ;
  • Evaluer l’impact potentiel en termes d’accès à la santé pour la population ne bénéficiant pas de la gratuité des soins ;
  • Formuler des scenarios possibles correspondant à des recommandations stratégiques et opérationnelles

Pour plus d’informations, merci de consulter les termes de références.

Budget : > 10 000 €

Date limite de réponse : Clôturé

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don