Notre histoire

Première Urgence Internationale est née de la fusion entre deux ONG françaises : Première Urgence et Aide Médicale Internationale.

Une histoire fusionnelle

En 1992, alors que le conflit en Bosnie-Herzégovine sévit, trois amis souhaitent agir pour venir en aide aux victimes de cette guerre meurtrière. Pour cela, ils créent une association qu’ils nomment « Première Urgence », collectent des médicaments et des produits alimentaires, louent plusieurs camions et traversent l’Europe pour rejoindre Sarajevo, sous les bombes. Rapidement, ils acquièrent de l’expérience et décident de s’engager durablement dans l’action humanitaire.

En 1979, la population afghane souffre de la guerre consécutive aux conflits internes et à l’occupation soviétique. Médecins, infirmiers, sages-femmes et pharmaciens de l’association « Aide Médicale Internationale » se rendent sur le terrain pour former les habitants à la médecine. Leur slogan : « Aidons-les à se passer de nous ».

En 2011, les humanitaires engagés de « Première Urgence » et les médecins aguerris d’ « Aide Médicale Internationale » se rencontrent. Ils unissent alors leurs forces pour porter assistance aux populations vulnérables dans le monde. Première Urgence Internationale est née.

Les équipes interviennent aujourd’hui en Afrique, en Asie, en Europe, au Moyen-Orient, dans des zones de conflits armés ou à la suite de catastrophes naturelles. Première Urgence Internationale est désormais l’une des ONG humanitaires françaises les plus importantes.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don