Centrafrique – « Je lutte, chaque jour, pour faire vivre ma famille »


Madame Pulchérie est une jeune mère de neuf enfants. Elle vit actuellement au sein du village de Mbollo, près de Ndélé, dans lequel Première Urgence Internationale intervient. Madame Pulchérie a perdu son mari il y a plusieurs mois de cela et lutte depuis, chaque jour, pour réussir à faire vivre sa famille.

« J’ai été retenue parmi les bénéficiaires du projet parce que mes jumeaux sont atteints de la malnutrition », explique Madame Pulchérie.

Cette mère de famille est l’une des 4 000 bénéficiaires sélectionnés par Première Urgence Internationale à la suite d’une analyse des besoins et des urgences dans la préfecture de Bamingui-Bangoran en Centrafrique. Grâce à ce projet rendu possible par le financement du Comité Interministériel de l’Aide Alimentaire (CIAA) de l’Ambassade de France. elle va bénéficier d’un accompagnement pour l’aider à développer ses récoltes agricoles, ainsi que d’un suivi continu de santé pour elle et ses enfants.

Des campagnes de sensibilisation pour diffuser les bonnes pratiques

« J’ai reçu en juin des outils et des semences agricoles, de l’arachide, du maïs, sorgho et niébé pour relancer mes activités. Je viens également de recevoir de la part de Première Urgence Internationale des vivres pour me nourrir moi et mes enfants. Nous avons reçu : sorgho, sucre, riz, légume, sel, tomate, poisson fumé et huile ».

En plus d’un soutien individualisé, Première Urgence Internationale organise des campagnes de sensibilisations générales. L’objectif est d’assurer la diffusion de bonnes pratiques liées à la santé et à l’alimentation. Les équipes présentes sur place s’assurent de la diffusion de l’information. Elles sont également en charge de repérer et référencer les enfants atteints de malnutrition.

Identifier et traiter la maladie le plus rapidement possible

En effet, les cas de malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans peuvent avoir de lourdes conséquences sur leur développement. Il est essentiel de réussir à identifier et traiter la maladie le plus rapidement possible. Première Urgence Internationale met ainsi en place une réponse adaptée pour subvenir aux besoins des ménages les plus fragiles au sein des villages identifiés.

Les équipes mettent en œuvre des projets qui allient une réponse immédiate, en assurant une assistance alimentaire pendant la période de soudure. Ainsi qu’une réponse plus structurante, en favorisant une relance économique des ménages par un appui au développement agricole.

« Je suis très satisfaite et reconnaissante envers Première Urgence Internationale qui vient soulager ma souffrance », conclut Madame Pulchérie.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don