Haiti – Consultance en diagnostic et rédaction de proposition de projet


Contexte général d’intervention

Le 4 octobre 2016, Haïti a été frappé par l’ouragan Matthew de catégorie 4, avec des vents allant à plus de 230km/h, provoquant de nombreux dégâts matériels, des inondations et des déplacements de population (plus de 15 600 personnes). Le passage de l’ouragan aurait fait plus de 1 000 victimes.

Il est important de considérer la situation de la Grande Anse de manière globale. Avant le passage de l’Ouragan, on observait déjà dans le département des problématiques structurelles : faible couverture assainissement, faible couverture en eau potable, Violences liées au genre (29% de femmes rapportent avoir été victimes de violences physiques, EMMUS), enfants isolés, couverture sanitaire faible, malnutrition chronique (deuxième département le plus touché avec 27% après le Nord Est, Enquête SMART 2012), malnutrition globale aigue chez les enfants de moins de 5 ans (3,7%). Cette situation rend la population du département plus vulnérable au choc. Le département de la Grande Anse fait partie des zones les plus touchées par le passage de l’ouragan Matthew, qui a détruit sur son passage les habitations, les écoles, les point d’eau, les centres de santé et les cultures. Les problèmes actuels restent considérables et sont directement liés à une perte des moyens d’existence et principalement la destruction des maisons et des structures communautaires ainsi qu’à l’insécurité alimentaire.

En effet, environ 20% des ménages dans la Grande Anse ont fait état de migration d’au moins un membre de leur famille ce qui montre un problème de résilience des populations touchées juste après l’ouragan. L’évaluation de PUI sur les abris collectifs souligne des éléments clés de vulnérabilité comme la destruction totale des maisons (5720 personnes dans 41 centres collectifs), le manque de nourriture et d’eau potable dans les zones de retour. Selon une étude de l’EFSA (European Food Security Assessment) du 06/01/2017, l’insécurité alimentaire est particulièrement criante dans les zones rurales de la Grande Anse. Les types d’activités les plus touchés sont le commerce (19%), l’élevage (6%) et la production agricole (5%). Ces 3 types d’activité fournissent plus de la moitié du revenu moyen total des ménages dans les zones les plus touchées. Les ménages les plus affectés par l’insécurité alimentaire sont les ménages dépendant principalement de la production de charbon, de l’agriculture vivrière, de l’élevage et du travail agricole journalier.

Suite à l’évaluation rapide des dégâts causés par le passage de l’ouragan Matthew, PUI s’est positionnée pour une réponse d’urgence dans le département de la Grande Anse. En coordination avec les autorités et les ONG présentes sur place, PUI a participé à la réponse d’urgence via la réhabilitation des structures de santé détruites par le cyclone et l’appui aux structures en dotation d’équipements, matériel médical et en médicaments essentiels.

Cette première intervention a permis de réactiver la présence de PUI en Haïti ainsi que le développement de nouvelles propositions de réponse sur des secteurs d’intervention prioritaires dans le département de la Grande Anse : Sécurité Alimentaire, Abris, WASH et Santé Primaire.

Justification de la mission

Cette consultance prévoit deux volets distincts mais inter-dépendants :

  • Une évaluation de l’agglomération de Jérémie et de sa zone périphérique ;
  • La rédaction d’une proposition de projet complète basée sur ce travail d’évaluation et le travail préliminaire réalisé par les équipes de PUI.

Cette consultance s’intègre dans le cadre de la PUI à un appel à projet du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) portant sur le renforcement de la résilience des populations urbaines de Jérémie. Le programme Indicatif National pour Haïti du FED a identifié le développement urbain comme l’un de ses 4 secteurs de concentration. La première phase du programme urbain du 11ème FED, Urbayiti, a comme objectif global de promouvoir le développement économique et social d’Haïti et à la résilience des populations vulnérables.

PUI a défini une stratégie d’intervention qui servira de base au travail du consultant pour développer une proposition de projet complète suite à son travail d’évaluation et à la note conceptuelle soumise par PUI en novembre 2017.

Objectifs

  1. Objectif général
  • Approfondir et formaliser le positionnement de PUI dans la zone de Jérémie, Grande Anse.
  • Le consultant aura pour tâche de poursuivre le travail engagé par les équipes PUI en développant une proposition de projet répondant aux besoins préalablement identifiés et justifiés.

2. Objectifs spécifiques

  • Obtenir une lecture générale du fonctionnement de l’agglomération de Jérémie d’un point de vue politique, social et économique ;
  • Identifier les dynamiques à l’œuvre et les caractériser ;
  • Définir une approche dans le cadre d’un projet urbain ;
  • Rédiger une proposition de projet ainsi que ses annexes répondant aux critères de sélection de l’appel à projet « URBAYITI
  • Résilience des populations urbaines de Jérémie et Les Cayes » basée sur la note succincte existante ;

Candidature

Les personnes intéressées devront présenter en français une offre technique présentant :

  • La compréhension des enjeux de l’étude et des Termes de Référence (TdR) : développement d’une problématique et formulation de questions auxquelles l’offre propose de répondre ;
  • La méthodologie et outils proposés pour l’évaluation ;
  • Le chronogramme présentant les détails pour la réalisation de chacune des phases d’évaluation. Le planning proposé devra inclure un temps de briefing sur la mission, ainsi qu’au siège dans la mesure du possible.
  • Une offre financière comprenant un budget détaillé par rubriques (honoraires, autres coûts) ;
  • Un CV actualisé ;
  • Un exemple d’études similaires ;
  • Références.

Les candidats devront envoyer l’ensemble de cette documentation en format électronique aux adresses suivantes : [email protected]. Cc : [email protected] ; [email protected]

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter les termes de référence.

 

Date limite de réponse : Clôturé

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don