29 et 30 novembre : Première Urgence Internationale au Salon des Métiers de l’Humanitaire


Ce week-end, l’Humanitaire prend ses quartiers à Annemasse ! Venez rencontrer Première Urgence Internationale à l’occasion de la 4e édition du Salon des métiers de l’Humanitaire, organisée par la Cité de la Solidarité Internationale, en partenariat avec l’Institut Bioforce, les 29 et 30 novembre 2014 au Complexe Martin Luther King.

Le Salon des Métiers de l’Humanitaire est depuis quatre ans le rendez-vous phare des acteurs de la solidarité internationale. Les 3 500 visiteurs attendus pourront assister aux conférences organisées pour l’occasion et échanger avec les représentants de nombreuses organisations suisses et françaises : Première Urgence Internationale, bien entendu, mais aussi Médecins Sans Frontières Suisse, Action Contre la Faim, Oxfam, Solidarités international, Green Cross International, etc.

Pour en savoir plus sur nos actions et nos missions, retrouvez-nous sur notre stand. Alexandre Darcas, notre Responsable Recrutement et Parcours, sera présent et disponible pour répondre à vos questions. Il participera également à la table ronde « Humanitaire et solidaire : quels parcours, quels métiers, quelles formations » qui aura lieu le samedi de 10h30 à 12h et le dimanche de 10h30 à 12h.

Rendez-vous au Complexe Martin Luther King (Annemasse) :

le 29 novembre de 10h à 19h
le 30 novembre de 10h à 18h

Toute l’info sur le site de l’évènement : www.salonmetiershumanitaire.org

Et sur Facebook, LinkedIn, Twitter #SMH14

Contacts
Myriam Ezzine : [email protected]
Géraldine Isorez-Mahler : [email protected], +33 (0)4 50 87 52 44

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don