Guinée (mission fermée)

Contexte humanitaire

La mission Guinée a été fermée en janvier 2017.

La Guinée connaît depuis mars 2014 une épidémie sans précédent du Virus Ebola. En quelques mois seulement, près de 4 000 Guinéens ont été affectées par le virus et plus de 2 500 sont décédés.
La persistance des cas d’Ebola s’explique notamment par la mobilité du virus sur de nouvelles zones géographiques. Malgré la baisse drastique de la propagation de l’épidémie dans les trois pays les plus affectés – la Guinée-Conakry, la Sierra Leone et le Liberia –, les besoins en termes de contrôle et de prévention de l’épidémie et en termes de recouvrement des systèmes de santé et des mécanismes économiques restent immenses.
Cette épidémie intervient sur fond de conflit social et politique fort : 47 % des Guinéens vivent en dessous du seuil de pauvreté, et les conditions de sécurité à Conakry se sont sensiblement dégradées avec notamment une augmentation du nombre d’attaques à main armée.

Chiffres clés

2015
Année d'implantation
de la mission
63
Personnel national
10
Personnel expatrié
430 000
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Dans les districts de Dubreka et Coyah, Première Urgence Internationale a contribué à l’endiguement de l’épidémie du virus Ebola et à la reprise des activités sanitaires dans les structures de santé de la région côtière en Guinée, longtemps touchée par ce fléau sanitaire.
En Garantissant l’accès aux de soins de qualité dans les structures de santé primaire des préfectures de Coyah et Dubreka, la mission Guinée a ainsi contribué à cette avancée majeure contre le virus Ebola, et les populations concernées renouent ainsi un lien de confiance avec les différentes structures de santé. De plus, Les structures de santé de Dubreka et Coyah ont un accès amélioré à l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement et sont adaptés à de potentiels cas suspects dans le futur.

Première Urgence Internationale en action

Première Urgence Internationale, soutenu par Centre de crise, la Direction générale de l’aide humanitaire et de la protection civile (ECHO) de la Commission européenne, la Task Ebola du ministère des Affaires étrangères français ainsi que du peuple américain (USAID), a lancé des activités dans les préfectures de Coyah et Dubreka afin d’appuyer les centres de santé dans leurs efforts de prévention et de contrôle de l’infection et d’investir dans une approche communautaire. Ceci a pour principal objectif de recréer et maintenir un lien de confiance entre la population et les établissements de soin. Première Urgence Internationale compte également mettre en place des activités directes de soutien au rétablissement des services de soins de santé primaire au niveau des zones ciblées.

La mission en images

L'actualité de la mission

Nos partenaires

ECHO
Ministère des Affaires étrangères
USAID

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don