CONSULTANCE EN SÉCURITÉ


Pour cette mission d’appui, Première Urgence Internationale recherche un consultant pour la formation et l’accompagnement de la Cheffe de mission et des Responsables de base (RDB) dans la gestion de la sécurité ainsi que la création ou révision des plans et procédures de gestion de la sécurité sur l’ensemble des zones d’intervention au Cameroun.

Plus spécifiquement, il s’agira de :

  • Former la Cheffe de mission aux outils et méthodes de gestion de la sécurité (stratégie, suivi de la situation sécuritaire, gestion des incidents de sécurité…) Contenu et techniques d’animation à la discrétion du consultant (devront néanmoins être partagés pour information avec le Desk Manager en amont
  • Appuyer la gestion de la sécurité:

Analyse de l’adaptation des procédures de gestion de PU-AMI et recommandations éventuelles

–  Appui à la création du plan de sécurité mission, ainsi que du plan de sécurité de la base de Yaoundé

  • Former des RDB : Gestion d’un incident, RIS, débriefing, comment se préparer à vivre et gérer un IS / Savoir sensibiliser et former leurs équipes (expatriés et nationales) / Effectuer l’évaluation sécuritaire d’une zone.
  • Appuyer la mise à jour des outils (plan sécu et fiche mensuelle, liste de contact, suivi des incidents, annexes) et recommandations éventuelles
  • Appuyer l’évaluation sécuritaire de zones (plus spécifiquement sur l’Extrême Nord : Petté, Minawao)
  • Briefer/former des équipes

Pour davantage d’informations sur cette mission, veuillez télécharger les Termes de Références.

 Date de réception des offres: 30 avril 2016 au plus tard.

Date limite de réponse : Clôturé

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don