Archives

République centrafricaine : un pilier logistique au service de l’aide humanitaire

Depuis près de 10 ans, Première Urgence Internationale s’est imposée comme un pilier indispensable de la logistique en RCA, alliant infrastructures innovantes au service de l’action humanitaire, et renforcement des capacités pour pérenniser l’intégration et la participation des acteurs locaux dans les mécanismes de coordination logistique dans le pays.  

Cameroun : une aide d’urgence pour les milliers de réfugiés nigérians

Depuis 2014, la région de l’Extrême-Nord au Cameroun a été, à la fois, le siège d’attaques terroristes et une terre d’accueil pour les victimes des conflits à la frontière avec le Nigéria et dans le bassin du Lac Tchad. En novembre 2023, on y comptait 570 814 personnes déplacées ou réfugiées selon OCHA.

Rétrospective 2023 : les temps forts de l’année

En 2023, l’année a été marquée par une intensification des crises dans le monde. Des tragédies telles que la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, la poursuite de l’invasion russe en Ukraine, et d’autres conflits de grande ampleur comme au Soudan ont fait des milliers de victimes. De même, le Honduras et la Libye font l’expérience des impacts du changement climatique. Ces situations d’urgence sont exacerbées par les effets du réchauffement climatique, des infrastructures fragiles, des restrictions sur l’acheminement de l’aide humanitaire, et des hausses des prix des denrées alimentaires et de l’énergie.

La majorité de ces situations d’urgence se situent dans les zones rouges « formellement déconseillées » du planisphère mis en ligne par le Ministère des Affaires Etrangères ; zones dans lesquelles la quasi-totalité des missions de Première Urgence Internationale sont présentes. L’accès humanitaire dans ces pays est de plus en plus restreint, ce qui augmente encore le risque d’amplification de ces crises.

Les crises durent, mais c’est aussi le cas de l’engagement des équipes de Première Urgence Internationale.

CESSEZ-LE-FEU MAINTENANT

11 semaines se sont écoulées depuis les attaques tragiques du 7 octobre en Israël.  Depuis lors c’est une guerre totale qui se déroule dans la bande de Gaza tandis que le niveau de violence continue de s’intensifier en Cisjordanie.

MALI : SAGE-FEMMES ET CLINIQUES MOBILES AU CŒUR DE L’ÉDUCATION EN SANTÉ REPRODUCTIVE ET PRÉVENTION

La crise qui touche le Mali depuis plus de 10 ans a mis à mal le système de santé du pays. L’accès à des soins de santé de qualité est de plus en plus difficile pour les populations maliennes, notamment au nord et au centre du pays, directement concernées par l’insécurité croissante qui impacte l’ensemble du territoire. Dans ces régions, les femmes et les enfants font face à des vulnérabilités particulières dans le secteur de la santé, aggravées par le manque d’infrastructures de santé fonctionnelles et de personnel de santé qualifié.

Violences basées sur le genre au Mali : la prise en charge médicale et psychosociale des survivantes et survivants

La crise que connait le Mali depuis plus de 10 ans expose les populations à un large éventail de risques. La détérioration de la situation sécuritaire au nord et au centre du pays a entraîné une augmentation des incidents et des violations des droits de l’homme, qui touche particulièrement les femmes et les filles. Ces dernières sont les principales victimes de diverses formes de violences basées sur le genre (VBG), qu’elles soient physiques, sexuelles, mentales ou économiques.

RDC : de la sensibilisation à la prise en charge des IST

Dans la zone de santé de Ngaba à Kinshasa, Première Urgence Internationale mène des campagnes…

Nigeria : soutien aux services nutritionnels

Dans l’État de Katsina au nord-ouest du Nigeria, déjà en proie à l’insécurité et aux déplacements de populations, Première Urgence Internationale s’attaque à la malnutrition. L’initiative témoigne de l’engagement de nos équipes à apporter leur soutien aux populations vulnérables dans des régions reculées confrontées à d’importants défis.

Mali : Reportage au cœur du site de personnes déplacées de Targada

Depuis plus de 10 ans, la région de Gao, située au Nord du Mali, est confrontée à un contexte sécuritaire en constante dégradation. L’intensification du conflit oblige des milliers de familles à quitter leurs villages, en proie à de nombreuses attaques de la part des groupes armés opérant dans la région. Dans le cercle d’Ansongo, la majeure partie de ces personnes déplacées viennent trouver refuge en périphérie de la ville d’Ansongo, dans des sites de personnes déplacées. Première Urgence Internationale intervient notamment au niveau du site de Targada, où elle déploie une clinique mobile pour garantir l’accès des populations déplacées aux services de santé et de soutien psychosocial gratuits.

RAPPROCHER LES SOINS : L’INTERVENTION DES CLINIQUES MOBILES AU MALI

Première Urgence Internationale met en œuvre plusieurs projets afin de renforcer l’accès aux soins dans la région de Kidal, située dans le nord du Mali. Une zone qui a été le théâtre de troubles sécuritaires depuis de nombreuses années, ce qui a rendu impératif le renforcement de l’aide humanitaire, notamment dans le secteur de la santé.

Comment sont utilisés vos dons ?

Stats Chaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don