Niger

Contexte humanitaire

Le Niger est au cœur de plusieurs crises humanitaires (crise du Lac Tchad, crise des migrants, crise malienne) affectant le pays déjà fortement impacté par des problématiques structurelles. Il compte parmi les pays les plus pauvres au monde.

La région de Tillabéri subit directement les effets de l’insécurité et du conflit en cours dans la zone des « trois frontières » avec le Mali et le Burkina Faso. La situation sécuritaire étant mouvante et volatile, le gouvernement nigérien a adopté des mesures de sécurité strictes dans le pays.

Les populations se retrouvent confrontées à des problèmes d’accès aux ressources et services de base, notamment en termes d’accès aux soins de santé. La pandémie de COVID-19 a également affecté les conditions de vies des populations déjà vulnérables. Au Niger, 3,7 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire.

Chiffres clés

2018
Année d'implantation
de la mission
22
Personnel national
4
Personnel expatrié
50 423
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Par le passé, Première Urgence Internationale a travaillé à deux reprises au Niger, une première fois dans les années 1990 dans la région d’Agadez, et au début des années 2010 dans le secteur de la malnutrition à Niamey.
Fin 2017, face à l’évolution du contexte transfrontalier entre le Mali et le Niger, l’ONG a décidé d’ouvrir une mission au Niger, coordonnée depuis par la mission Mali à Bamako. Cette mission s’inscrit dans le cadre d’une opération transfrontalière couvrant la zone des « trois frontières » et regroupant les projets de Première Urgence Internationale au Mali, Niger et Burkina Faso. En 2019, la mission Niger devient autonome. La coordination est établie à Niamey et supervise des projets en santé mis en place par les bases opérationnelles situées à Ouallam et Torodi.

Première Urgence Internationale en action

En 2020, Première Urgence Internationale a supervisé deux projets de santé dans la région de Tillabéri, et plus particulièrement dans les districts de Ouallam et de Torodi.
Nos actions au Niger visent la restauration immédiate de l’accès aux soins et le renforcement des systèmes de veille et d’alerte, notamment communautaires, tout en travaillant à un renforcement durable des structures de santé de la zone affectée. L’ONG a mis en place un projet de renforcement du système de santé par le soutien des centres de santé de la région et le déploiement de cliniques mobiles pour faciliter l’accès aux soins. En consortium avec COOPI et Alima, Première Urgence Internationale participe également à un projet visant à répondre aux besoins de santé primaire et mentale, à travers un mécanisme de réponse rapide.

Aujourd’hui, la mission Niger souhaite renforcer les activités déjà mises en place en santé et à développer les composantes nutrition, eau, hygiène et assainissement, sécurité alimentaire et protection dans la région.

Une stratégie régionale axée sur le Sahel Central est également élaborée par Première Urgence Internationale en lien avec les missions Mali et Burkina Faso pour renforcer notre impact dans cette crise complexe.

La mission Niger en images

 

Nos partenaires

USAID
Centre de Crise et de Soutien

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don