RCA – Un(e) Coordinateur/trice Financier à Bangui

Informations clés

Titre du poste

RCA – Un(e) Coordinateur/trice Financier à Bangui

Pays

République centrafricaine

Lieu (ville/région)

Bangui

Type de collaboration

Salarié

Type de contrat

CDD

Date de prise de poste

14/10/2020

Durée du poste

12 mois

Résumé du poste

Contexte

SITUATION ET BESOINS HUMANITAIRES

La République Centrafricaine fait partie des pays les plus pauvres du monde. Classé 180ème sur 186 par le PNUD en 2012, 62% de la population y vit avec moins de 1,25 USD par jour. Outre cette pauvreté endémique, depuis mars 2013, le pays traverse l’une des pires crises sociopolitiques de son histoire entrainant conflits armés et exactions intercommunautaires. La faillite de l’État se traduit par le dysfonctionnement des services publics, l’insécurité permanente, et l‘aggravation des tensions entre groupes armés. En mars 2013, le président, François Bozizé, est renversé par une alliance de groupes rebelles (Séléka) qui prennent alors le contrôle du territoire. Michel Djotodia, leader des Séléka est investi Chef de l’Etat et du gouvernement de transition, à la condition de rétablir la sécurité dans le pays. Malgré ses tentatives, le Président ne parvient pas à endiguer la crise et les tensions intercommunautaires entre Séléka et Anti-balaka se propagent à l’ensemble du territoire. En Janvier 2014, il est donc remplacé par Catherine Samba-Panza, présidente de la transition, période qui doit mener aux élections fin 2015.

En février 2016, Faustin Archane TOUADERA est élu président de la République. Les élections ne sont pas une fin en soi, les différentes fractures sociales, les faibles perspectives économiques et les problèmes d’insécurité nécessitent beaucoup d’efforts pour sortir le pays de la crise. Fin mai 2017, on compte plus de 420 000 déplacés dans le pays. Malgré l’intervention de forces internationales (Force française Sangaris et Onusienne MINUSCA) qui a permis une relative accalmie dans la capitale, Bangui, la dégradation de la situation humanitaire est à déplorer. Cette amélioration de la situation sécuritaire a permis à certains déplacés de regagner leur quartier d’origine, cependant ces derniers ont besoin d’une assistance humanitaire pour retourner dans ces quartiers et plusieurs milliers de déplacés sont encore présents dans les sites de déplacés. La sécurité reste toutefois extrêmement volatile. La tension reste vive, exacerbée par les groupes extrémistes chrétiens ou musulmans.

NOS ACTIONS SUR LE TERRAIN

PUI cible les zones les plus fragiles au cœur desquelles l’approche intégrée des interventions humanitaires menées par la structure sont développées au bénéfice des populations confrontées aux répercussions humanitaires de crises sécuritaires. Avant le coup d’Etat de mars 2013, déjà 1,9 millions d’habitants (soit environ 50% de la population) requéraient une assistance humanitaire (source, CAP 2012). En outre, l’extrême vulnérabilité structurelle se traduit par une faible résistance aux chocs environnementaux, économiques, sécuritaires.

Dans ce contexte, l’intervention de PUI vise à appuyer directement les populations dont les capacités d’absorption des chocs est faible, et à restaurer l’accès aux biens et services de base dans les zones en crise sur des secteurs tels que la santé, la nutrition, la sécurité alimentaire et les moyens d’existence. L’intervention humanitaire en République Centrafricaine est renforcée par la plateforme logistique que gère PUI à Bangui et les déploiements en province.

PUI en RCA s’appuie sur 3 piliers stratégiques :

  • Renforcer l’accès aux services sociaux de base pour les populations les plus vulnérables dans une logique d’appui aux structures publiques
  • Soutenir le relèvement socio-économique des communautés affectées par la crise
  • Contribuer à l’efficacité et à l’impact de la réponse humanitaire, notamment en situation d’urgence

Responsabilités

Le/La Coordinateur/trice Administratif et Financier est responsable de la bonne gestion financière, comptable et budgétaire de la mission.

Il/Elle planifie, centralise, coordonne et supervise la gestion financière de la mission (budget, comptabilité, trésorerie, reporting, procédures d’audit, obligations financières légales, etc.), conformément aux politiques et procédures de l’organisation et du pays. Son objectif est de fournir, en temps opportun, des informations financières précises, transparentes et fiables sur le pilotage des programmes/projets et aux équipes opérationnelles concernant l’allocation des ressources dans les projets. Il/Elle est aussi l’une des parties prenantes de la mise en œuvre et de l’efficacité du système de contrôle interne.

Principales activités

Gestion financière, budgétaire et comptable : Il/Elle est responsable de tous les aspects relatifs aux finances, incluant les éléments budgétaires et comptables, ainsi que la trésorerie de la mission.

Gestion administrative et juridique : Il/Elle est responsable du suivi des dossiers administratifs et garantit que le statut et le fonctionnement de la mission soient en conformité juridique avec les exigences du pays d’intervention.

Représentation: Il/Elle représente l’association auprès des partenaires, autorités et différents acteurs locaux impliqués dans les domaines financiers, administratifs, juridiques de la mission.

Coordination : Il/Elle centralise et diffuse l’information au sein de la mission et au siège pour tout ce qui concerne les domaines financiers, administratifs, juridiques de la mission et consolide le reporting interne et externe dans ces mêmes domaines.

  • Veuillez consulter la fiche de poste en bas de page pour connaitre le détail des activités

Profil recherché

Formation

Indispensable: Gestion financière / comptabilité

Apprécié: Gestion de projet / Gestion des RH / Management

Expériences
professionnelles

Expérience humanitaire

Expérience technique

Expérience en management

Aptitudes
transversales

Elaboration de budgets

Reporting financier

Gestion RH

Connaissances procédures bailleurs institutionnels ECHO, EuropeAid, AAP, agences UN…)

Maîtrise du Pack Office

Honnêteté

Rigueur

Fiabilité et sens des responsabilités

Capacité à gérer plusieurs dossiers en même temps

Capacité à traiter de gros volumes de travail

Bonne gestion du stress

Capacité d’analyse

Organisation et méthode

Capacités d’adaptation, gestion des priorités et pragmatisme

Diplomatie et sens de la négociation

Bonne communication

Langues

Français obligatoire

Conditions

Rémunération

Salarié en Contrat à Durée Déterminée – 12 mois

Date de début : Octobre 2020

Salaire brut mensuel : de 2 200 à 2 530 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PU-AMI

Prises en charge

Frais pris en chargenotamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…

Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance

Hébergement  en maison collective

Frais de vie (« Per diem »)

Vacances

Régime de Break: 5 jours ouvrés à 3 et 9 mois de mission + prime de break

Régime de Congés Payés : 5 semaines de CP / an + billet A/R au domicile tous les 6 mois

Télécharger le profil de poste complet en pdf

Personne chargée de l'offre

Responsable

Jean-Christophe Ouedraogo, Chargé de Ressources Humaines Expatriées


Postulez à cette offre

RH : Candidature

Envoyer