3 Frontières : Mali, Niger, Burkina Faso

Contexte humanitaire

L’exposition aux changements climatiques et les faiblesses structurelles du Sahel en font une région du globe particulièrement propice et sensible aux crises humanitaires. Depuis 2012, le Mali traverse une crise politique et sécuritaire sans précédent, mêlant enjeux territoriaux, intérêts économiques et terrorisme. Dans le pays, 5,1 millions de personnes, soit plus de 27% de la population totale, vivent dans les régions affectées par la crise sécuritaire. L’insécurité alimentaire touche presque une personne sur cinq.

Depuis 2016, l’intensification des conflits communautaires et des attaques terroristes dans le nord du Mali a eu pour effet d’étendre la crise aux territoires frontaliers du Niger et du Burkina Faso. Économiquement fragile, le Niger est touché de plein fouet par cette nouvelle menace sécuritaire, conduisant les autorités à décréter l’état d’urgence dans 5 départements de la région du Tillabéri. Le Burkina Faso, littéralement traduit par « le pays des hommes intègres », est lui aussi touché par la crise malienne, notamment au nord du pays, dans la région du Sahel.

Chiffres clés

2018
Année d'implantation
de la mission
82
Personnel national
9
Personnel expatrié
178 914
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Première Urgence Internationale intervient aux 3 frontières, la zone aux frontières du Mali, Niger et du Burkina Faso.
Cette mission « 3 frontières » doit apporter une aide humanitaire cohérente pour des populations dont les besoins en santé, en sécurité alimentaire, en eau, hygiène et assainissement sont importants.

Une approche globale est mise en place pour suivre les personnes qui bougent d’un côté de la frontière à un autre, et se déplacent dans les différents pays.

La stratégie d’intervention Première Urgence Internationale pour 2019 est basée sur sa capacité à s’adapter à un contexte fortement instable, à diversifier ses activités sur ses zones d’intervention, et à élaborer une stratégie transfrontière sur des territoires concernés par les mêmes problématiques de fond.

Première Urgence Internationale en action

Première Urgence Internationale est présente au Niger et au Mali depuis les années 1990.

Le déploiement de cliniques mobiles au Niger et au Mali permet d’apporter des soins aux populations nomades isolées des zones semi-désertiques. Les équipes assurent également les évacuations des patients qui en ont besoin vers les centres de santé.
Les équipes contribuent ainsi à soutenir les structures de santé locales et donc à réduire la mortalité de la population, notamment à travers la formation du personnel et la réhabilitation des centres de santé.

Première Urgence Internationale mène également des activités de prévention, de dépistage et de référencement de la malnutrition dans 24 aires de santé des régions de Gao, Kidal et Ansongo au Mali, et 2 aires de santé de la région du Tillabéri au Niger.

En décembre 2018, Première Urgence Internationale a mené une exploration dans les régions du Nord et de l’Est du Burkina Faso.

Photos © Traoré Aboubacar

La mission des 3 frontières en images

 

Nos partenaires

ECHO
Ministère des Affaires étrangères
Centre de Crise et de Soutien

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don