Faire carrière

Camp de Minawao au Cameroun

Travailler dans l’humanitaire, ce n’est pas un choix anodin

Que signifie travailler dans l’humanitaire ?  Les métiers de l’humanitaire ressemblent parfois aux métiers d’autres secteurs d’emploi. Ils sont en ce sens assez transposables, notamment pour les fonctions support (logistique, administration, finances, ressources humaines). De nombreux humanitaires viennent d’autres horizons. Ils ont une expérience du secteur privé, par exemple.Travailler dans l’humanitaire, ce n’est pourtant pas un choix anodin. Les conditions d’exercice de son métier peuvent être parfois extrêmes. En tout cas elles sont souvent très différentes du pays d’origine.

Acquérir des compétences grâce à la mobilité

Que vous visiez un poste accessible à votre profil ou que vous en formiez le projet à terme, nous vous accompagnons dans l’acquisition des compétences nécessaires. Grâce à la mobilité, nous construisons ensemble un parcours clair, fait de différentes expositions et de temps de repos réguliers.

Chaque mission humanitaire offre une exposition particulière. C’est pourquoi chacune offre l’occasion d’agréger de nouvelles compétences, d’en réorienter certaines et d’en consolider d’autres.

Aussi proposons-nous 4 types de mobilité professionnelle. Votre parcours sinue parmi 20 pays d’intervention très différents les uns des autres (contexte politique, économique, etc.), et  différents secteurs d’intervention.

La mobilité horizontale

La mobilité horizontale permet de reproduire l’expérience sur un même type de poste. Elle permet, en changeant de contexte, d’enrichir son parcours d’exposition. C’est en se réengageant sur des fonctions déjà occupées qu’on améliore maîtrise, sa performance et sa capacité de transmission. En occupant le même poste, vous en occuperez dans les faits un tout autre. Taille de l’équipe nationale et internationale, volume budgétaire du/des projets, type de programme, contexte d’intervention sont autant d’éléments qui colorent une mission. Ils font qu’aucune ne ressemble à la précédente !

La mobilité verticale

La mobilité verticale offre une montée en responsabilités depuis un poste solidement maîtrisé. De nombreux parcours sont possibles. Ils vont de la gestion d’un projet à la coordination en capitale, d’un poste en base à la coordination d’une zone, de la gestion d’une zone à la coordination générale. Celles et ceux qui aiment les responsabilités et ont envie de champs d’action plus larges trouveront chez Première Urgence Internationale un éventail de postes à la mesure de leur appétit.

La mobilité transversale

La mobilité transversale regroupe tous les changements de ligne métier. Vous pouvez en effet vous appuyer sur une expertise solide dans un domaine, pour évoluer vers un métier qui englobe cette expertise parmi d’autres compétences souhaitées. Par exemple, certains évoluent de la coordination financière à la coordination générale, ou de la logistique en base à la coordination d’une zone.

La mobilité Siège-Terrain

La mobilité Siège-Terrain voit de nombreux collaborateurs passer « de l’autre côté » pour poursuivre leur engagement ici, ou là-bas. Approfondissement ou mise en pratique concrète d’une expertise, prise de recul ou saut dans l’action, cette mobilité permet de moduler son apport en fonction de sa situation personnelle, son besoin du moment, son plan d’évolution.

Nous encourageons nos salariés expatriés à venir poursuivre leur carrière au siège. Il peuvent exercer des métiers plus éloignés de la gestion quotidienne et davantage tournés vers le support, l’analyse, ou la vision holistique d’une problématique. En parallèle, nous favorisons le départ en mission des collaborateurs du siège. Certains souhaitent en effet retourner au plus proche des populations que nos programmes appuient. Ils peuvent ainsi se réinsérer dans les équipes expatriées qu’ils appuyaient depuis le siège jusque-là.

Des tests et entretiens pour bénéficier d’un retour

Chacune de ces évolutions est discutée avec le département des Ressources Humaines. Elles se basent sur les avis managériaux, les entretiens d’appréciation de la performance conduits régulièrement. Tests techniques et entretiens sur poste viennent objectiver et valider ces évolutions à chaque étape du parcours du collaborateur. Ils bénéficient donc de retours réguliers sur son travail, sa performance et son potentiel. Pour en savoir plus, consultez notre rubrique Politique RH.