Archives

Gaza : un mois dévastateur

Un mois. Un mois depuis une attaque sanglante et une prise d’otages, qui ont donné…

[Communiqué] – Gaza : Il faut agir vite !

Depuis le 7 octobre 2023 les attaques entre Israël et la Bande de Gaza n’ont pas cessé. Le nombre de victimes civiles continuent d’augmenter chaque jour et la situation humanitaire devient de plus en plus critique pour plus de 2 millions de personnes. Les discussions pour l’ouverture du point de passage de Rafah prennent des jours ; pendant ce temps plus de 2 millions de personnes sont coupées du monde sans eau, sans électricité, et sans nourriture.

[Communiqué] Première Urgence Internationale lance un appel aux belligérants de Gaza, d’Israël et du Liban pour protéger la vie des populations civiles.

L’escalade de violence des dernières 24 heures a provoqué la mort de plusieurs centaines de civils et les prochaines 24 heures seront sans doute elles aussi dramatiques sur le plan humain.

Afghanistan : Des gouttes précieuses qui changent la vie des femmes

« Je me souviens du jour où j’ai ouvert le robinet de mon jardin […]. À partir de ce jour, je n’ai plus eu à mendier de l’eau à mon voisin ni à me préoccuper du rationnement de l’eau pour ma famille. Cette pression mentale a disparu d’un seul coup. »

Comprendre la santé mentale pour mieux agir sur les terrains de crises

La revue Alternatives Humanitaires (AH) consacre tout un dossier sur la santé mentale dans son dernier numéro paru au printemps 2023. Trop longtemps perçue comme secondaire, la santé mentale doit pourtant représenter une préoccupation incontournable de l’action humanitaire.

Les populations exposées à un conflit armé, à une catastrophe naturelle, une pandémie ou un effondrement économique, subissent des chocs pouvant lourdement les impacter tout au long de leur vie. Les travailleurs humanitaires sont également exposés chaque jour à des risques élevés sur le terrain. Cela nécessite un investissement conséquent de la part des structures qui les emploient pour mettre en place un cadre d’accompagnement spécifique, appelé « le Staff Care ».

Boris Martin, Rédacteur en Chef de la revue, a décidé avec son équipe d’allumer les projecteurs sur la santé mentale pour lui donner la place qu’elle mérite, avec le soin de montrer la pluralité de cette discipline et les différentes pratiques que l’on peut observer sur les terrains de crise.

Dans la bande de Gaza près de 148 000 personnes subissent au quotidien une violation de leurs droits fondamentaux en raison des restrictions imposées par Israël

Le blocus israélien sur la bande de Gaza a mis sous cloche plus de 2 millions de personnes au cours des 16 dernières années. Parmi les multiples mesures imposées, Israël a de manière unilatéral défini une zone d’accès restreint (Access Restricted Area – ARA- en anglais) sur les terres situées le long de la frontière de la bande de Gaza avec Israël ainsi que sur la zone de pêche, interdisant aux agriculteurs, aux éleveurs et aux pêcheurs d’exercer leurs activités économiques. L’ARA représente 35% des terres agricoles de la Bande de Gaza et jusqu’à 85% de la zone de pêche. L’application de cette mesure de restriction a des conséquences dévastatrices sur la vie des agriculteurs, des éleveurs, des pêcheurs et de leur famille – qui sont directement exposés à des menaces physiques et à la perte de leurs biens de production – mais elle a également un impact sur l’ensemble de la population de Gaza.

Afghanistan : Les femmes ont un rôle essentiel dans le système de santé

Infirmière en santé publique et médecine tropicale, Chantal Autotte-Bouchard exerce son métier dans différents contextes de crises humanitaires, notamment en Afrique subsaharienne, en Haïti mais aussi en Inde, avant de rejoindre Première Urgence Internationale en tant que Référente Santé au siège de l’organisation. Elle revient d’une visite faite en Afghanistan et partage avec nous son expérience.

Communiqué : 141 ONG s’adressent aux parties du conflit au Yémen pour rétablir la trêve et construire une paix durable

Alors que le conflit au Yémen dure depuis huit longues années et que l’accord de trêve conclu le 2 avril 2022 est désormais caduc, nous vous demandons de poursuivre vos efforts sur la conclusion d’un nouvel accord de trêve et de prendre des mesures en vue d’un processus de paix au Yémen qui soit réel, durable et inclusif.

Après 12 ans de guerre, la Syrie ne connaît aucun répit

12 ans après le début de la guerre en Syrie, sept personnes sur dix ont actuellement besoin d’une assistance humanitaire. Le pays compte 22 millions d’habitants dont six millions de personnes déplacées qui ont fui les combats et dont les conditions de vie sont extrêmement précaires.

Découverte d’un sarcophage en plomb dans la nécropole romaine d’Ard-al-Moharbeen à Gaza

Les équipes de Première Urgence Internationale ont fait une découverte incroyable lors de fouilles archéologiques préventives à Jabalyah, dans le nord de la Bande de Gaza.

Comment sont utilisés vos dons ?

Stats Chaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,2% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don