Un nouvel espace pharmacie pour l’entrepôt humanitaire de Bangui


Inaugurée fin juillet 2017, la nouvelle pharmacie de l’entrepôt humanitaire géré par Première Urgence Internationale en République Centrafricaine a ouvert ses portes aux partenaires humanitaires de la plateforme, autres ONG mais aussi agences des Nations Unies.

Deux hommes travaillent dans l'entrepôt humanitaire

Un entrepôt humanitaire au cœur de Bangui

Cet entrepôt humanitaire qui existe depuis 2014, est divisé en 5 plateformes de stockage et composé d’une tente. Il permet à une vingtaine de partenaires  de bénéficier d’un espace de stockage sécurisé au cœur de Bangui.

Un espace entre 20° et 25°

Deux mois de rénovation d’une plateforme, composée essentiellement de produits non alimentaires, ont permis de doubler la capacité de stockage en médicaments de la plateforme. D’une surface de 150 mdans l’entrepôt humanitaire, cet espace dédié à la pharmacie offre ainsi 365 m3 de stockage en température dirigée. Elle permet ainsi la bonne conservation des médicaments et du matériel médical entre 20° et 25°. Ceci grâce à l’installation récente d’un générateur de 45 kvA (kilovoltampères) qui a permis le branchement de quatre climatiseurs dans la nouvelle pharmacie. Par ailleurs, l’isolation du bâtiment a été renforcée par la pose de laine de verre au plafond et dans les parois. La laine de verre stabilise la fraîcheur à l’intérieur de la pharmacie. Elle évite aussi les ponts thermiques avec l’environnement extérieur.

Des stocks de médicaments entreposés dans l'espace de stockage

Stocker grâce aux « logs tag »

Dans l’entrepôt humanitaire, des « logs tag» ont été mis en place. Ils enregistrent à intervalles réguliers 24h/24 et 7j/7 la température et l’humidité. Un « log tag » est un outil d’enregistrement de mesures de température et d’humidité. Il est essentiellement utilisé pour le transport afin de contrôler les variations. Dans l’humanitaire on s’en sert pour le stockage.

Un pic d’occupation à 100%

L’ouverture de ce nouvel espace était depuis longtemps souhaitée par les partenaires. En effet, dans une enquête de satisfaction diffusée aux partenaires en octobre 2016, un grand nombre d’entre eux avait exprimé leurs besoins en stockage de médicaments. Cette étude a motivé ainsi les équipes de l’entrepôt humanitaire. En trois mois d’utilisation, le taux d’occupation de la pharmacie a oscillé entre 70 et 90 % et un pic à 100% a même été enregistré début octobre. Cet engouement pose la question de l’ouverture d’un second espace en température dirigée.

En effet, de nombreuses ONG non partenaires de la plateforme ont fait part de leurs besoins en stockage de médicaments. Mais l’espace actuel étant saturé, l’entrepôt humanitaire ne peut accueillir de nouveaux partenaires pour ce type de produits pour le moment.

Des besoins en médicaments qui risquent d’augmenter en Centrafrique

La dégradation de la situation humanitaire en République Centrafricaine ces derniers mois est susceptible d’augmenter les besoins en stockage de médicaments et autres dans les mois à venir. Cela encourage les équipes de l’entrepôt humanitaire de Première Urgence Internationale à réfléchir activement à la mise en place de solutions à ce problème. Ils analysent la situation à Bangui, ou par le pré-positionnement de stocks en province. Le but : faciliter la mise en place de réponses rapides aux urgences humanitaires.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don