Bangladesh

Contexte humanitaire

Le Bangladesh est l’un des pays les plus exposés aux catastrophes naturelles dans le monde. Sujet à des tremblements de terre réguliers, l’environnement y est fragile et le pays connait chaque année des périodes de cyclone et de mousson intenses.

Bien que le pays soit déjà en proie à une densité de population élevée, le Bangladesh est actuellement le siège d’une des crises de réfugiés les plus difficiles à résoudre au monde : la « crise des Rohingya ».

Depuis plus de 30 ans, le Bangladesh constitue un deuxième théâtre où se déroule la crise des Rohingyas. En effet, ce groupement ethnolinguistique mineur a fait face à des décennies de répression et de discrimination dans son pays d’origine, la Birmanie, précisément dans le nord de l’État de Rakhine car ce groupe n’est pas reconnu officiellement par le gouvernement birman.

En conséquence, beaucoup de ses membres cherchent refuge dans le Bangladesh voisin, dans la région méridionale de Cox’s Bazar.

Chiffres clés

2017
Année d'implantation
de la mission
30
Personnel national
6
Personnel expatrié
38830
Bénéficiaires

Descriptif de la mission

Depuis les événements du 25 août 2017, plus de 800 000 Rohingyas (dont 670 000 à Cox’s Bazar) ont franchi la frontière entre le Myanmar et le Bangladesh, représentant une urgence absolue pour ces réfugiés et qui se développe rapidement.

Cette population, en particulier les femmes et les enfants, sont victimes de violations graves de leurs droits humains, dont des meurtres, des viols et des déplacements forcés.

Des experts des droits de l’homme des Nations-Unies ont averti que les violences contre les Rohingyas dans l’Etat de Rakhine « pourraient constituer des crimes contre l’humanité ».

Première Urgence Internationale a une longue expérience dans la région. L’organisation est présente en Birmanie depuis 1984 ainsi qu’en Thaïlande jusqu’à la fin 2016.

En 2017, après une mission exploratoire mettant en lumière des besoins urgents et généralisés, Première Urgence Internationale a décidé d’intervenir au Bangladesh, dans la zone de Cox’s Bazar.

Première Urgence Internationale en action

En quelques mois seulement, le camp de Kutupalong est devenu le plus grand camp de réfugiés au monde.

Afin de garantir un dialogue efficace entre les différents acteurs, Première Urgence Internationale assure le rôle de support dans deux zones du «méga camp». Dans ce cadre, les équipes veillent à mettre en œuvre le développement du site, l’adaptation et l’efficacité des services ainsi que la coordination entre les acteurs présents sur le lieu, dans une approche basée sur la protection et la prise en charge des besoins spécifiques des plus vulnérables.

Comment sont utilisés vos dons ?

StatsChaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.

Reprendre en main son destin !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels. Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.
Faire un don