Thaïlande

Descriptif de la mission

Première Urgence Internationale poursuit des programmes de santé auprès des populations birmanes des camps de la frontière birmano-thaïlandaise depuis 1995.

Les activités préventives et curatives sur des pathologies spécifiques, sont menées auprès des populations vivant dans trois camps de la province de Tak : Mae La, Nupoe et Umpiem, et dans des villages avoisinants.

Chiffres clés

1995
Année d'implantation
de la mission
100
Personnes nationales
5
Personnes expatriées
72 345
Bénéficiaires

Contexte humanitaire

A partir du milieu des années 80, la Thaïlande a fait face à l’afflux de milliers de personnes fuyant la répression birmane. Aujourd’hui, les neuf camps situés le long de la frontière accueillent encore 130 000 réfugiés. Le gouvernement thaïlandais refuse de les reconnaître, les privant ainsi d’un grand nombre de droits tel que celui de travailler. En 2011, la Thaïlande a exprimé sa volonté de fermer progressivement les camps, une démarche qui menace de s‘accélérer suite au putsch du 22 mai 2014 qui a amené l’armée au pouvoir.

Première urgence internationale en action

Depuis le début de son intervention, Première Urgence Internationale a concentré ses efforts sur le volet de la santé, développant les activités de prévention par le biais d’actions de sensibilisation ainsi qu’avec l’instauration d’un mécanisme d’alerte et de réponse rapide aux épidémies. Des campagnes de vaccination orale contre le choléra ont également été menées, et les activités de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme se sont poursuivies. De plus, Première Urgence Internationale continue d’améliorer la qualité des soins par la formation continue du personnel médical, la tenue et la réhabilitation de centres de soin et l’approvisionnement en médicaments. Pour prévenir la paupérisation des réfugiés birmans en Thaïlande, Première Urgence Internationale a renforcé ses actions régionales de plaidoyer en faveur d’une reconnaissance des compétences professionnelles des travailleurs médicaux birmans formés dans les camps.

 

La mission en images

Comment sont utilisés
vos dons

Stats

Chaque année, Première Urgence Internationale affecte l’essentiel de ses ressources aux programmes qu’elle déploie sur ses différents terrains d’intervention et seulement 0,5% à la recherche de fonds. Vos dons sont essentiels.


Aidons-les à se passer de nous !

Vos dons sont les garants de notre liberté d’action. Ils nous permettent de venir en aide aux populations affectées par des crises oubliées qui ne retiennent l’attention ni des médias, ni des bailleurs de fonds institutionnels.
Les sommes collectées constituent ainsi les fonds propres de l’association, lui donnant une autonomie d’action et une réactivité accrue.

Faire un don